Publicité

Bangkok coule-t-elle ?

Par

De graves inondations touchent la Thaïlande et le Cambodge depuis la fin du mois de juillet 2011, période de début des moussons. Depuis octobre, les régions de Bangkok et Phnom Penh, sont particulièrement touchées : les sites de plaine alluviale de ces deux villes fluviales contribuent, d'ores et déjà, à leur vulnérabilité. Bangkok est située dans le delta de la Chao Phraya, et Phnom Penh à la confluence du Mékong et du Tonlé Sap (site des « Quatre bras »).Mais le site ni la situation ne rendent compte du gigantisme, relativement au reste de leurs pays respectifs, de ces deux villes. Le cas de Bangkok, mégapole de douze millions d'habitants, est particulièrement prégnant.

Plus encore que Jakarta en Indonésie et que Manille aux Philippines, Bangkok concentre les activités économiques et les hommes de son pays. La seconde ville la plus peuplée de Thaïlande l’est trente fois moins que Bangkok. La moitié des richesses produites en Thaïlande le sont dans la région capitale. C’est dire combien les conséquences de l’inondation actuelle sont importantes pour le pays tout entier. Elles ont également des répercussions à l’échelle mondiale : d’une part, c’est dans la province de Bangkok que sont fabriqués les disques durs qui équipent une bonne partie des ordinateurs achetés sur la planète. D’autre part, l’inondation touche les campagnes de la plaine centrale thaïe et de la périphérie de la capitale les habitants y sont nombreux et la riziculture très intensive : lors d’une année normale, un tiers des exportations mondiales de riz vient de Thaïlande. Pour mémoire, la superficie du territoire et le nombre d’habitants sont en Thaïlande du même ordre de grandeur qu’en France.

Publicité

Comment expliquer l’ampleur de l’événement actuel ? L’aléa climatique y joue, naturellement, son rôle. Mais le risque est la conjonction d’un aléa (moussons particulièrement, mais pas extraordinairement, intenses; fortes marées), et d’une vulnérabilité. L’inondation est, bien davantage qu'une catastrophe naturelle, le révélateur de choix de société et de systèmes spatiaux.

Vous pouvez écoutez ici l'émission "Villes et mégapoles face aux inondations en Asie du Sud-Est", du 23 novembre 2011 avec Céline Pierdet, maitre de conférence à l'Université de technologie de Compiègne.
Voici une Introduction en images des inondations en Thaïlande et au Cambodge. Zoom sur les villes des Bangkok et de Phnom Penh.

**** Portfolio du Monde sur les inondations au Cambodge.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

**Vidéo de BBC. **

****

**GERER LA CRISE. **
La saison des moussons a commencé à la fin du mois de juillet en Asie du Sud-Est. D’une très forte intensité, les pluies inondent les régions situées au Nord de Bangkok à partir du début du mois d’octobre (Paperblog). Les systèmes de digues, de canalisation de cette zone ne suffisent pas à évacuer les eaux. Fin octobre, la capitale est menacée. La ville repose sur un système de polders et de canaux construits au moment de la fondation de la ville, et actualisé depuis, notamment en 1983 (article du Bangkokpost), après une inondation comparable à celles de 1995 et de 2011. L’enjeu de l'inondation de 2011 est rapidement devenu celui de la protection du centre ville, cœur économique du pays. C’est l’argument qu’avance le gouvernement pour justifier la concentration d’efforts pour contenir les eaux hors de celui-ci (reportage Euronews), dont le métro est même vite menacé (Le Monde). Une cartographie des espaces touchés de la région urbaine de Bangkok révèle un fort gradient centre-périphérie : le centre est plus épargné, la périphérie et l’Est de la capitale sont très touchés.

Les zones menacées d'inondations dans la région urbaine de Bangkok : un fort gradient centre-périphérie
Les zones menacées d'inondations dans la région urbaine de Bangkok : un fort gradient centre-périphérie

Cet ennoiement différencié est donc la conséquence, dans l'urgence, de choix politiques. Les systèmes de sauvetage mis en œuvre à la fin du mois d’octobre sont destinés à « sauver » une « ville qui coule », ce que montre cette carte de protection de la zone Est de la ville.

Carte du système de digues à l'Est de Bangkok
Carte du système de digues à l'Est de Bangkok

Certains quartier ont été "sacrifiés" au profit du centre ville, provoquant la colère d’habitants des quartiers de la périphérie, dont certains ont saboté des digues protégeant le centre en signe de protestation contre les choix politiques de sauvetage (sciencepresse.fr).

Sauver le centre au dépent des quartiers de l'Est de Bangkok : carte des rues "sacrfiées "au profit du centre ville.
Sauver le centre au dépent des quartiers de l'Est de Bangkok : carte des rues "sacrfiées "au profit du centre ville.

Ces décisions mettent en exergue une forme de crise urbaine, provoqués par des choix de politiques publiques sur la durée (Le Monde), et d'importantes orientations en matière d’aménagement sur plusieurs décennies (Le Monde).

EXPLIQUER LA CRISE
**Des villes situées dans des zones de risque, et adaptées à la contrainte ? **
****Delta et confluence : des sites à risque... ** ** Le delta du Chao Phraya

Le Chao Phraya : le plus grand bassin versant de la Thaïlande, qui couvre 35% de la superficie du pays.

Le bassin versant du Chao Phraya.

Morphologie du delta du Chao Phraya
Morphologie du delta du Chao Phraya
- François Molle

Le site des "Quatre Bras" de Phnom Penh.

Luc Lacroze,L’aménagement du Mékong (1957-1997) : l’échec d’une grande ambition , L’Harmattan, 1988.

****… Qui nécessitent des aménagements spécifiques. ** **
Céline Pierdet – « Les temporalités de la relation ville-fleuve à Phom-Penh : la fixation d’une capitale fluviale par la construction d’un système hydraulique (1865-2005) ».

Le site de Phnom Penh
Le site de Phnom Penh
- Céline Pierdet

Institut d’aménagement et d’urbanisme, Le livre blanc de l’aménagement de Phnom Penh , 2007.

Céline Pierdet – « Les infrastructures hydrauliques de Pnom Penh (Cambodge), face au risque d’inondation depuis 1979 ». Environnement urbain , 2008, n°2.

Bangkok : une métropole fluviale : comptes-rendus des « Ateliers de maitrise d’œuvre urbaine », suite à des ateliers réalisés à Bangkok en 2008. Les documents présentent les caractéristiques des aménagements fluviaux et hydrauliques de la ville, ainsi que des éléments de prospectives.

Le système de drainage fluvial et hydraulique de Bangkok
Le système de drainage fluvial et hydraulique de Bangkok

****D’autres facteurs de risques, d’origine anthropique. ** **
****L’urbanisation et l’extension urbaine. ** ** Des zones très denses.

carte de la densité de population de la Thaïlande : la suprématie de la région de Bangkok
carte de la densité de population de la Thaïlande : la suprématie de la région de Bangkok
La densité de population du Cambdoge : prééminence de la région de Phnom Penh
La densité de population du Cambdoge : prééminence de la région de Phnom Penh

Un complexe système de priorités entre les acteurs urbains pour la gestion de l'eau . Sylvie Fanchette – « De l’importance des liens géographie physique/géographie humaine pour comprendre les risques de submersion des deltas surpeuplés. », Hérodote , 2006/2

Nicolas Becu, Pascal Perez – « La gestion intégrée de bassins versants face aux représentations des acteurs locaux : le cas du bassin versant de Pang-Da, Nord Thaïlande. » - Actes du PCSI, 2003.

Une urbanisation croissante, verticale et horizontale : "Dynamique urbaine et métropolitaine en Asie du Sud-Est : une perspective à partir des exemples de Bangkok et Singapour". Charles Goldblum, Annales de Géographie , 2010.

Urban sprawl of Bangkok metropolitan region and its impact – article du site « Urbanhybridization.net ».

Urbanisation, pompage des nappes phréatiques, choix d'aménagement : quelques éléments de cet article du Point.

**Pour aller plus loin sur la vulnérabilité et les risques naturels en Asie du Sud-Est . ** Classement WWF des villes vulnérables d’Asie du Sud Est.

Magali Reghezza, Jean-François Gleyze, « La vulnérabilité structurelle comme outil de compréhension des mécanismes d’endommagement ». Géocarrefour , vol. 82.

Frédéric Leone, Freddy Vinet, La vulnérabilité des sociétés et des territoires face aux menaces naturelles (contribution de Magali Reghezza), publication universitaire de l’université Montpellier 3

**Résilience et choix politiques radicaux d’aménagement. **
Une définition de la résilience urbaine (colloque de l’ENS).

Le cycle adaptatif de résilience des systèmes urbains (synergiz.fr) : 1. croissance, 2. conservation 3. destruction / relargage 4. réorganisation.

Urbanews : l’épopée de la résilience urbaine.

Colloque de l'Université de Metz sur la résilience urbaine et le changement climatique.

Céline Pierdet – Séminaire résilience urbaine ENS Ulm : « échelles et temporalités : la résilience de Phnom Penh, ville fluviale endiguée », 9/12/2010.

Dédensifier les centres villes, déménager la capitale? Suggestion de cet article du Monde qui, paraphrasant François Molle, déclare qu'il est important de "réflechir au déménagement de certaines usines ou lotissements les plus menacés. Voire de toute la ville."

**Pour une mise en perspective des inondations actuelles **
Images économiques du Monde 2011 , Armand Colin, 2010. Dossier d’analyse consacré à 12 métropoles dont Phnom Penh.

Rodolphe de Koninck,Asie du Sud Est , 2009 - Armand colin (Collection U).

Michel Bruneau, Asie d’entre Inde et Chine, logiques territoriales des Etats, 2006 – Belin.

Yves Dupont,Dictionnaire des risques , 2003 – Armand Colin.

**Précédents billets de Globe pour prolonger la reflexion sur le thème des risques et de la vulnérabilité. **

Le Japon, entre résilience et catastrophe.

Les catastrophes ont changé de nature.

Le Japon face à la catastrophe : le recours aux échelles géographiques.

Haïti 10 semaines après le séisme. 3 questions à Jean-Marie Theodat.

Face aux risques naturels : retour sur Katrina.

Un mois après l’inondation de la Faute et le séisme au Chili, entretiens avec 5 géographes.

Un mois après les catastrophes : les sociétés face aux risques naturels. Trois questions à Stéphanie Beucher et Magali Reghezza.

Les sociétés face aux risques naturels : Xinthya un mois après. Deux questions à Fernand Verger.

Les sociétés face aux risques naturels : Concepcion (Chili) un mois après le séisme. Trois questions à Alain Musset.