Publicité

Betsy Jolas 3/5 : "Je suis à l'écoute de toute l'histoire de la musique, constamment"

Betsy Jolas le 22 Novembre 2006 à Paris.
Betsy Jolas le 22 Novembre 2006 à Paris.
© AFP - Jacques Demarthon

2006. Troisième temps de la série "A voix nue" consacrée à la compositrice Betsy Jolas qui raconte ici comment la musique qu'elle écoute et qu'elle aime, nourrit ses propres compositions. Elle décrypte aussi son travail de professeur d'analyse au Conservatoire où elle défendait une pédagogie subjective.

Dans ce troisième entretien, Betsy Jolas parle de son travail de composition qu'elle voit toujours "ancré" dans le passé même de façon dissimulée. "Je n'aime pas montrer mon cheminement, j'aime bien cacher mes traces", fait-elle observer. A l'écoute de la musique, elle dit apprendre aussi de "la musique mauvaise" ! Tout ce qu'elle entend, la "nourrit", elle se dit une "prédatrice" dans la musique pour reprendre le mot de Pierre Boulez, mais cela ne se voit pas, ne s'entend pas.

"A voix nue" avec Betsy Jolas 3/5. Une diffusion du 06/12/2006

27 min

"De ma vie entière je ne provoquerai jamais" lance-t-elle. Mais elle aime les défis. Elle se souvient de sa composition pour William Christie, "c'était fascinant". De son expérience de professeure au Conservatoire national supérieur de musique, elle dit, "j'ai longtemps été pas très sûre de moi, étant donné mon manque de don naturel, j'ai toujours voulu me prouver que j'avais appris telle chose". Elle enseignait "de façon subjective", jamais de façon neutre, c'est tellement "ennuyeux", regrette-t-elle.

Publicité

Réalisation : Franck Lilin. Production : Véronique Puchala. Une diffusion du 6 décembre 2006