Publicité

Beyrouth : la ville est un texte urbain

Par
CC0 Domaine public
CC0 Domaine public

Comment une ville cristallise les attentes, les espoirs et les colères d’un peuple ? Camille Ammoun interroge le devenir de Beyrouth. Ville prise entre un passé de guerre civile et un futur en attente de véritable révolution.

A travers le récit d’Octobre Liban (2020), Camille Ammoun a fait le choix de parler de la révolution libanaise de 2019. Son texte est construit à la manière d’une déambulation dans la rue de Tripoli, avenue principale de Beyrouth. Il y décrit les lieux emblématiques de la révolution comme le rond-point de Dora d’où partent les défilés de manifestants et le Grand Sérail, où siège le gouvernement. La rue de Tripoli raconte, à travers une série d'étapes, la manière par laquelle la classe politique actuelle est parvenue à construire un système corrompu. Il aborde les différentes phases de destructions et de reconstructions liées à la guerre civile de 1975-1990. Par exemple, l’étalement urbain et les projets autoroutiers qui ont conduit à la bétonisation du Mont Liban et du rocher Nahr-el-Kalb.

Camille Ammoun fait également état des différents scandales qui ont traversé le Liban. En 2015, le pays connaît la “crise des ordures” qui conduit à des séries de manifestations contre les décisions du gouvernement. Ces dysfonctionnements se poursuivent aujourd’hui avec un réseau d’électricité mal rénové duran la guerre civile, induisant des coupures de courant régulières pour la population. Octobre Liban dénonce au final l’incapacité du gouvernement libanais à gérer les problèmes de corruption et de dettes publiques.

Publicité

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Une rencontre enregistrée en février 2021.

Camille Ammoun, écrivain

Sarah Polacci, journaliste à Radio France.

Retrouvez notre dossier "Effractions 2021" sur notre webmagazine Balises.

57 min