La tournée iconique de Madonna : "The Blond Ambition Tour"

Publicité

"Blond Ambition Tour" : la tournée à l'origine du succès de Madonna

Par

Icône de la musique populaire, Madonna continue de faire sensation, sa tournée "Madame X", au Grand Rex de Paris, affiche complet. Adepte des shows monumentaux, sa tournée de 1990, "The Blond Ambition Tour" reste le show référence, celui qui a fait de Madonna une superstar.

Icône légendaire de la pop, la renommée mondiale de Madonna s’est faite lors de sa tournée de 1990 : le "Blond Ambition Tour". Retour sur ce show qui marquera la carrière entière de la reine de la pop. 

On est en 1990 et Like A Prayer est entonné dans le monde entier. Madonna part en tournée en avril pour 32 dates aux États-Unis, en Europe et au Japon. Elle a déjà fait trois tournées mais cette année-là, Madonna est au sommet de sa carrière, le monde entier l’attend au tournant. Elle le sait et décide de faire de cette tournée un immense show.  

Publicité

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Un show millimétré 

Madonna se produit déjà depuis presque dix ans. Elle chante, danse, joue la comédie. “_Même quand j’étais petite, je savais que je voulais que le monde entier sache qui j’étais, m’aime et soit touché par mo_i", dira-t-elle en 1993.

"The Blond Ambition Tour" lui permet de réaliser ce rêve. Elle construit son concert autour de quatre tableaux. Le premier s’inspire de Metropolis de Fritz Lang, le deuxième est centré sur la religion, le troisième est très “art-déco” et le dernier tourne autour d’une “material girl” l’un de ses personnages principaux. 

À lire : Le corset Jean Paul Gaultier : histoire d'un iconique

"J’ai voulu faire un spectacle complet. J’ai du m’occuper de tous les détails, la mise en scène, le décor, les costumes, les lumières. J’y ai mis toute mon énergie. Je pense que j’offense les partisans d’une morale pure et dure mais les gens qui comprennent ce que je fais ne se sentent pas offensés. C’est un combat pour la vie, l’égalité, l’humanité" , explique Madonna devant les caméras des médias quand elle passe à Paris. 

Elle travaillera pendant quatre mois avec Jean-Paul Gaultier à la création d'un dressing entier pour la tournée. Il lui dessinera LE corset rose pointu, qui fera le tour du monde. 

Madonna et le corset de Jean-Paul Gaultier
Madonna et le corset de Jean-Paul Gaultier
© Getty

La provocation 

Madonna veut choquer, provoquer pour faire parler d’elle, mais aussi de sujets parfois tabous.  Au moment du "Blond Ambition Tour", elle mise tout en se créant un personnage contradictoire autour de la religion et du sexe. Cela naît de son rapport passionnel et parfois contradictoire avec la religion, petite elle rêvait en effet, de devenir nonne.

Pendant le "Blond Ambition Tour" elle va installer sur scène une église, avec des piliers, des vitraux, des croix, des bougies. Au cœur de ce décor religieux Madonna va aussi parler de sexe. Elle sera l’une des première à le faire de manière si décomplexée. Sur scène, elle ira jusqu'à mimer une masturbation sur sa chanson Like A Virgin. Des gestes qui lui vaudront les foudres de nombreux religieux à travers le monde, notamment en Italie, où certains de ces concerts seront même annulés. L’Archevêque de Buenos Aires l’a qualifiera de “satan en jupon, pornographique et blasphématrice”. "The Blond Ambition Tour" est un véritable tournant pour Madonna et pour la pop qui peu à peu se féminise. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Pour cette tournée hors-norme, Madonna s'inspire également de plusieurs cultures et minorités. Elle est d'ailleurs l’une des premières artistes à embaucher des danseurs gays et noirs, habitués des bars spécialisés du New York underground et dansant le voguing. Cette tournée est celle de tous les accessoires, notamment le fameux monocle, qu'elle porte pendant une de ses chansons. L'objet fait référence aux années 1920, lorsque les lesbiennes le portaient pour parodier les hommes et se reconnaître entre elles. 

Tournée de la décennie 

Madonna base l’intégralité de son show sur ce mélange culturel, provoquant et marquant qu'on retrouvera dans ses autres tournées les années suivantes. Si elle vend des milliers de disques, ce qu'elle préfère c'est la scène, c'est le show. 

"The Blond Ambition Tour" sera élue tournée de la décennie par le magazine Rolling Stones. Mais ce n’est pas tant une surprise pour Madonna. Ce show était totalement calculé car elle filmait les coulisses pour en faire un documentaire : In Bed with Madonna, qu'elle produit elle-même, le documentaire sera diffusé à Cannes et sera un succès.  

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.