Publicité

Box office de la semaine : Squid Game, phénomène mondial et réussite stratégique pour Netflix

Par
Phénomène mondial depuis sa mise en ligne en septembre, Squid Game pourrait rapporter approximativement quarante fois la mise de départ pour Netflix.
Phénomène mondial depuis sa mise en ligne en septembre, Squid Game pourrait rapporter approximativement quarante fois la mise de départ pour Netflix.
© AFP - MOHD RASFAN

Cette semaine, au programme du box office : le phénomène "Squid Game", le livre traditionnel de Davet et Lhomme à propos du président sortant, "Le Dernier Secret" qui sème le doute entre fiction et réalité dans les classements littéraires, "Salammbô" au Mucem, Sofiane Pamart et Metroid Dread.

Bienvenue dans le Box Office, le rendez-vous hebdomadaire de l’émission Soft Power. On y épluche chaque semaine les tendances de la culture et les plus gros succès du moment. En partenariat avec l’institut d’études GfK pour les livres et les jeux vidéos et CBO Box Office pour le cinéma.

Squid Game, nouveau phénomène mondial made in Netflix

Côté séries, retour sur Squid Game dont on a déjà parlé ici, sortie il y a un peu plus d’un mois. Devenu un phénomène mondial, le programme arrive en tête du Top 10 des séries les plus vues sur Netflix France, mais aussi aux États-Unis, en Grande-Bretagne, et un peu partout à travers le monde. Squid Game met en scène le fossé entre des ultra-riches déconnectés et les plus modestes, au fond une métaphore pour le géant Netflix face à ses concurrents qui parvient à se démarquer en allant chercher l'ouverture de nouveaux marchés, notamment asiatique et africain. La série est de très loin la plus regardée dans le monde aujourd’hui, avec plus d’1,4 milliards d’heures du programme visionnées tandis que près de 66 % de spectateurs auraient terminé toute la saison, selon des chiffres divulgués de façon illégale par un employé de Netflix.
Si l’on compare avec ses coûts de production, de l’ordre de 2,4 millions de dollars par épisode (21,6 millions au total), Squid Game pourrait rapporter près de 900 millions de dollars, soit environ quarante fois la mise de départ pour Netflix.

Publicité
Signes des temps
43 min
Affaire en cours
6 min

"Le traître et le néant" : enquête (décevante ?) du tandem Davet-Lhomme à charge contre le président sortant

Non fiction pour commencer. Beau démarrage du livre enquête de Gérard Davet et Fabrice Lhomme, Le Traître et le néant chez Fayard. A chaque présidentielle, le duo de journalistes du Monde publie un hyper-pamphlet à charge contre le président sortant. Cette fois, il n’y a pas grand-chose à se mettre sous la dent dans ce livre décevant, au titre qui le dessert par son excès « traître » et « néant ». Dans le Monde, ce vendredi, on lit que le livre est N°1 des ventes. C’est intéressant, car ce n’est pas le cas : selon GFK, il est n°2 derrière Eric Zemmour, même chose sur EdiStat ou la FNAC. Et quant à Amazon, il est ce dimanche 13ème des ventes. Alors pourquoi Fayard fait-il sa pub en indiquant « N°1 des ventes » quand le livre ne l’est pas ? La réponse est simple : les ventes changent chaque jour, parfois chaque heure, et il y a toujours un moment où un livre est mieux classé qu’à un autre. Un éditeur peut donc toujours dire la vérité. En tout cas, Davet et Lhomme ne sont pas N°1 des ventes cette semaine pour Le Traître et le néant chez Fayard ; Eric Zemmour conserve cette première place. Nous verrons la suite la semaine prochaine. 

Classement des ventes de la semaine selon l'institut GFK, catégorie essais et documents.

"Le Dernier secret", de Solenn de Royer : fiction ou reportage ?

Littérature maintenant. Chevreuse de Patrick Modiano, à la troisième place, reste la meilleure vente vraiment littéraire du palmarès GFK. À noter une étrangeté : l’enquête de Solenn de Royer sur la jeune maitresse de François Mitterrand, Le Dernier secret chez Grasset resté à la 20ème place dans la catégorie non-fiction de GFK mais se retrouve à la 10ème en fiction chez EditStat. Mystère des box offices. Comment ce reportage, cette enquête peut-elle se retrouver classée parmi la fiction et la littérature ? 

Classement des ventes de la semaine selon l'institut GFK, catégorie fiction.

Bilan des  derniers succès cinéma

C’est toujours James Bond qui domine le box office avec encore 800.000 entrées cette semaine, soit plus de 2 millions de Français qui ont vu Mourir peut attendre en deux semaines. Avec Dune, qui atteint presque les 3 millions d’entrées et Bac Nord, qui dépasse les 2 millions, ce sont les trois films les plus vus en cette rentrée 2021. 

Metroid Dread, une suite longuement attendue 

Coup de projecteur sur Metroid Dread sorti sur Nintendo Switch, arrivé 2e des ventes de la semaine selon notre partenaire GFK.

Suite de Metroid Fusion, sorti en 2002, le jeu suit une chasseuse de prime expérimentée qui part en mission sur la planète ZDR pour éradiquer un parasite mortel pour la galaxie. Très bien accueilli globalement et salué pour son mélange équilibré entre séances d’exploration, énigmes et combats, les seules réserves de la critique portent sur des commandes parfois légèrement compliquées, qui rendent le jeu légèrement moins appréciable pour les novices.

Classement des ventes de la semaine selon l'institut GFK, catégorie jeux vidéo.

"Salammbô" au Mucem

Exposition très attendue au Mucem de Marseille : Salammbô, avec un sous-titre merveilleux : « Fureur ! Passion ! Elephants ! ». À partir du deuxième roman de Flaubert (après Mme Bovary), Salammbô propose un voyage dans le « vieil orient fabuleux », pour reprendre une expression de Flaubert. L’héroïne Salammbô, on le sait, est un personnage de fiction dans une ville antique, Carthage, ancienne cité punique, détruite par les Romains  - aujourd’hui en Tunisie. À partir de cette histoire, Flaubert invente un roman et un mythe – repris par d’innombrables musiciens, dramaturges, peintres et jusqu’au cinéma. Des Gymnopédies d’Erik Satie aux couvertures du magazine de BD et de science fiction Métal Hurlant, sans oublier un magnifique tableau de Max Ernst en version dadaïste, où l’artiste repeint une vieille croute représentant Salammbô (il peint littéralement dessus le vieux tableau mais tout en conservant les cuisses avantageuses de son modèle initial)… la légende de Salammbô a traversé le XIXème et le XXème siècle. Pourtant l’Orient de Flaubert n’est pas un Orient colonial, ni même orientaliste : c’est un Orient à la fois sublimé (et transporté dans l’antiquité) et concret, puisqu’il l’a visité lors d’un voyage mémorable, l’Orient du Canal de Suez qui ouvre peu après. Dans cette exposition véritable « parade sauvage » à la Rimbaud, « les yeux flambent, le sang chante, les os s’élargissent, les larmes et des filets rouges ruissellent ». « J’ai voulu fixer un mirage », dira Flaubert. 

Adolphe Cossard, Salammbô, 1899. Collection Géraldine et Lorenz Baümer © photo : Sotheby’s
Adolphe Cossard, Salammbô, 1899. Collection Géraldine et Lorenz Baümer © photo : Sotheby’s

Salammbô, Fureur ! Passion ! Éléphants ! — à l’occasion du bi-centenaire de la naissance de Flaubert (il est né à Rouen le 12 décembre 1821) — est à voir au Mucem de Marseille jusqu’au 7 février. 

Sofiane Pamart, pianiste performer

Musique maintenant, avec un compositeur qui porte et qui monte : récemment, sous le décor éblouissant des aurores boréales de la Laponie finlandaise, et avec seulement un degré Celsius, le jeune pianiste lillois Sofiane Pamart a bluffé tout le monde. Voyageur invétéré (ses chansons portent le nom d'une ville qu'il a visitée), le pianiste vient de sortir un EP de trois chansons : Aurora, Borealis et Kittilä. Après 16 ans d'études au conservatoire de Lille, Sofiane Pamart s'est éloigné de la voie classique pour collaborer avec le monde du Rap et de la musique électronique. Il s’est également associé avec Cercle, un média français dédié à la promotion d’artistes en streaming et en direct sur les réseaux sociaux, et exposant des sites patrimoniaux comme la Tour Eiffel, les Pyramides d’Égypte, ou le Château de Chambord... On suivra la carrière de cette sorte de Jean-Michel Jarre version 2022 qui est en tournée partout en France jusqu'en mars prochain. 

Le 8 septembre dernier, sous le décor éblouissant des aurores boréales de la Laponie finlandaise, et à seulement un degré Celsius, le jeune pianiste lillois Sofiane Pamart nous a prouvé que pour avoir une performance musicale idyllique, il faut plus que de bonnes conditions météorologiques : 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Ce box office est issu de l'émission Soft Power du 24 octobre 2021, " Voyage dans le monde rêvé des smart cities"

LES RÉSEAUX SOCIAUX | Suivez Soft Power sur les réseaux sociaux pour ne rater aucun podcast mais aussi voir les photos, les vidéos et la playlist de l'émission : Instagram | Twitter | Facebook | LinkedIn | Spotify

L’ACTUALITÉ DE SOFT POWER | Pour mieux la comprendre, notre radiographie de la génération Z. Pour une nouvelle éthique de la musique en streaming, nos conseils pour se réapproprier sa musique. Pour tout comprendre à l’actualité du numérique, lisez notre Alphabet numérique et notre guide des 44 intellectuels pour penser le numérique. Et pour en savoir plus sur la pensée de l'écologie, nous avons créé notre bibliothèque idéale des penseurs de l'écologie.