Publicité

Brèves rencontres #MarcRiboud #Jean-LucLagarce #Kunsthalle #PrixBayeux #GérardRondeau

Par
The former Imperial city of Hue, after the bombing by the Americans in May 1968.
The former Imperial city of Hue, after the bombing by the Americans in May 1968.
- Photo by Marc Riboud

Cœur de fer : brèves rencontres mais aussi Jean-Luc Lagarce, OOOL / Sound Fictions, les photos de Jean-Marie Porcher et la tristesse de VU .

Il a abandonné son appareil photo alors retrouver la voix de Marc Riboud gare de Lyon.

En Chine
En Chine
- Marc Riboud

"Jean Luc Lagarce aime la vie de troupe, il écrit aussi sans relâche, plus d’une pièce par an, et n’oublie jamais de raconter sa vie dans son Journal. Jean-Luc Lagarce déménage à Paris, il aime la nuit parisienne, les clubs homosexuels...Apprenant sa séropositivité à l’âge de 30 ans, il redouble de projets, alternant mises en scène et écriture solitaire, le matin dans les cafés et la nuit dans son petit studio de la cité Falguière. "Julien Thèves lui consacre Une vie, une oeuvre

Publicité
Jean-Luc Lagarce•
Jean-Luc Lagarce•
- Crédits : Michel Quenneville.

A la Kunsthalle "OOOL / Sound Fictions aborde la question du son en tant que générateur de fiction, de récit.Luc Ferrari, Mathias Delplanque, Eddie Ladoire et Cédric Maridet ont en commun une écriture sonore basée sur l’enregistrement de terrain. De cette collecte minutieuse de sons, retravaillés lors de montages, naissent des pièces aux spectres variés où la fiction ne se niche jamais très loin. Ces bribes de réalités, intrinsèques à chacune de leurs pièces et aptes à créer des images mentales, deviennent des formes de récits à construire par l’écoutant lui-même. Des récits qui oscillent entre la forme documentaire et/ou la pièce musicale. La frontière entre le réel et l’imaginaire est alors fragile, l’un constitue la matière de l’autre"

visuel-berangere-paris
visuel-berangere-paris
- Berangere Paris

"D’où proviennent les sons? S’agit-il de sons diffusés? De sons naturels? Ces œuvres en écho se déploient, interagissent et se fondent dans l’espace d’exposition comme une large partition sonore aux fragments multiples tels des ponctuations pour écrire un seul et même récit."." Anne-Laure Chamboissier

Media center of rebels
Media center of rebels
© Radio France - Jean-Marie Porcher

A Bayeux Jean-Marie Porcher et Jean-Marc Four proposent les coulisses du reportage radio. Quand le visiteur se retrouve en immersion au cœur du son, afin de comprendre les étapes de la fabrication, les conditions de tournage et les enjeux d’un reportage. Du 3 au 9 octobre 2016 Prix Bayeux des correspondants de Guerre.

D'un autre photographe il est possible de lire sur le site de l'Agence VU "Qu'il explore les coulisses des musées, qu'il chronique la vie à Sarajevo durant le siège, qu'il accompagne dans le monde entier les volontaires de Médecins du Monde ou qu'il suive le Tour de France, il sait toujours choisir un angle original et nous permet ainsi d'échapper aux stéréotypes des clichés d'information. Il a réuni en plus de vingt ans, une considérable collection de portraits de peintres et d'écrivains contemporains en s'attachant particulièrement à son ami Paul Rebeyrolle, qu'il a accompagné alors que peu de gens s'intéressaient à son oeuvre. Ce grand amateur de littérature a su restituer le monde écorché d'Yves Gibeau, en parcourant, dans l'est de la France, les sites des champs de bataille de la Première Guerre Mondiale, terrain obsessionnel de l'écrivain. Éclectique, mais toujours précis dans chacun de ses projets, il développe une photographie curieuse, sensible, exigeante et cultivée, à l'opposé de l'idée même d'illustration."

Gérard Rondeau
Gérard Rondeau
- Agence VU

Toute l'équipe et les photographes de VU ont le regret de vous faire part du décès soudain de Gérard Rondeau, mardi 13 septembre 2016. Photographe incontournable, il a su construire, d'abord dans la presse puis dans ses nombreux livres et expositions, une œuvre majeure qui fait dialoguer les ruines de Sarajevo et l'exploration archéologique de la cathédrale de Reims, les paysages crépusculaires du Chemin des Dames avec ceux, plus lointains, qu'il découvrait lors de ses missions avec Médecins du Monde.Portraitiste à l'élégance rare et singulière, Gérard Rondeau a côtoyé nombre d'artistes, écrivains et intellectuels avec lesquels il a nourri une amitié indéfectible.Ce fut un honneur et un bonheur de partager avec lui, pendant plus de vingt ans, des «bouts du monde».