Camélia Jordana
Camélia Jordana

La chanson hommage à Freddie Gray de Camélia Jordana

Publicité

Camélia Jordana décrypte sa chanson hommage "Freddie Gray"

Par

Cela fait des années que Camélia Jordana dénonce les violences policières. Dans son album "Lost", en 2018, elle rendait hommage à Freddie Gray, ce jeune Afro-Américain décédé suite à un passage à tabac à Baltimore. Elle raconte, en vidéo, la genèse du morceau, et la naissance de son combat.

Christophe Castaner jugeait dimanche 24 mai "mensongers et honteux" les propos de Camélia Jordana, qui accusait la veille à la télévision les policiers de "massacrer" des hommes et femmes pour leur couleur de peau. 

Déjà en 2018, Dans son album "Lost",  la chanteuse consacrait déjà l'un de ses morceaux aux violences policières : "Freddy Gray", en hommage à celui qui perdait la vie, tabassé, trois ans auparavant. Pour France Culture, Camélia Jordana revenait à la source de son indignation contre les violences racistes.

Publicité
La Théorie
3 min

Freddie Gray, un Afro-Américain de 25 ans, mourait en 2015 de ses blessures suite à des violences policières. Sa mort a déclenché les émeutes de Baltimore et le mouvement Black Lives Matter.

Camélia Jordana : "C’est une chanson qui est née assez naturellement, j’ai eu envie de rendre hommage à Freddie Gray. Peu de temps après ça, a disparu Adama Traoré en France, et peu de temps après ça, il y a eu l’affaire de ce cher Théo. Je ne conçois pas qu’en 2018 des violences policières sur des jeunes hommes et des jeunes femmes noirs, arabes ou autres, pas blancs, puissent encore exister."

All day long we will sin and cry      
Toute la journée nous allons pécher et pleurer                    
We gonna walk downtown again
 Nous allons encore marcher en ville                    
Freddie Gray’s soul is lingering on
 L’âme de Freddie Gray demeure                    
People are running in Maryland
 Des gens courent à Maryland

Camélia Jordana : "La première partie du morceau, avant que la batterie entre, il y a une voix seule avec une guitare, un peu comme si on était chez soi, comme ça, en train de penser à Freddie Gray avant d’aller à la marche."

My head is down ‘cause I’m so afraid         
Je baisse la tête parce que j’ai tellement peur                    
But we won’t have to make a low profile there
 Mais nous n’avons pas à faire profil bas                    
Today my heart is black as my skin
 Aujourd’hui mon cœur est aussi noir que ma peau                    
I’ll be proud of it forever
 J’en serai toujours fière

Camélia Jordana : "Et puis la batterie entre, et là le reste du groupe entre, et c’est le 'charley' et la 'snare' qui annoncent l’entrée du groupe et donc c’est comme s’il y avait une espèce de coupure, et qu’on se retrouvait directement projeté dans l’espèce de marche blanche pour accompagner la montée de Freddie Gray."

Brothers         
Frères                      
On Baltimore Bay our eyes are closed
 Sur la baie de Baltimore nos yeux sont fermés                      
There’s a soul and we pray it
 Il y a une âme que nous prions                      
Fellas, the lazy night is coming to us
 Les gars, la nuit paresseuse vient à nous                      
Sisters
 Sœurs                      
We’ll be heard or shot
 Nous serons entendus ou fusillés                      
They won’t have the choice
 Ils n’auront pas le choix                      
Clouds are getting lower
 Les nuages sont de plus en plus bas                      
This time, don’t worry about our sacred blood
 Cette fois-ci, ne vous inquiétez pas pour notre sang sacré

Camelia Jordana : "Puis, il y a une grande instru pendant laquelle j’ai glissé un texte que je n’avais pas le droit de glisser, je l’ai mis en 'reverse' et je l’ai machin-truc-bidule-chouette pour qu’on ne sache pas que c’est lui, mais moi je sais qu’il y est, donc c’est vachement bien."

Revolution has come         
La révolution est venue                      
Time to pick up the gun
 Il est temps de prendre les armes

Camelia Jordana : "Il y a une citation aussi des chants des Black Panthers qui chantaient cette chanson-là, ça se trouve sur YouTube, ils chantent tous en chœur donc j’ai repris ce passage que j’ai glissé dans l’instru."

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

My head is down ‘cause I‘m so afraid         
Je baisse la tête parce que j’ai tellement peur                      
But we won’t have to make a low profile there
 Mais nous n’avons pas à faire profil bas                    
 

Camelia Jordana : "La fin est plus inspirée de chants gospels, ce serait une sorte d’hommage à l’Église avec toute la force des gospels afro-américains qu’on connaît. C’est inspiré de cette musique que je considère traditionnelle, et moi c’est ce que je préfère chanter, c’est dans mon top 3."