Publicité

Camus à Lourmarin, l'affaire Dupont de Ligonnès et une philosophie de la gifle : la Session de rattrapage

Par
La Session de rattrapage
La Session de rattrapage
© Radio France - France Culture

Sélection . Retrouvez chaque samedi la sélection hebdomadaire des programmes de France Culture à écouter.

Abonnez-vous ici pour recevoir la Session de rattrapage chaque semaine par mail.

Bonjour à toutes et à tous, 

Publicité

Et si on osait rêver franchement ? Après la levée du couvre-feu, c’est l’été qui pointe le bout de son nez et avec lui, l’envie d’ailleurs. Ça tombe bien, cette semaine on vous fait voyager : direction le Luberon à l’occasion de l’Estival Albert Camus qui se tient jusqu’à dimanche à Lourmarin. La fille de l’illustre auteur, invitée d'Olivia Gesbert, évoque une filiation riche, mais douloureuse. On reste en France, où dans certaines régions le suspense bat son plein quant à l'issue du scrutin de demain : Provence-Alpes-Côte d'Azur, Pays de la Loire, Bourgogne-Franche-Comté, Centre-Val-de-Loire, Bretagne... Les incertitudes sont nombreuses. Les doutes sont multiples aussi à l'Est de la Méditerranée, dans les Cyclades, où l'affluence touristique est en baisse. Comment ces îles grecques peuvent-elles espérer compenser le manque à gagner du second confinement ? Un autre archipel se présente à nous sous un jour nouveau, au-delà des cartes postales : l'Indonésie. Un pays aux multiples facettes dans lequel plusieurs mondes cohabitent. On espère que ce petit avant goût de vacances vous aura été agréable, mais avant de partir, méfiez-vous de l'utilisation abusive de vos appareils numériques : gare à l'overdose de photos ! Bonnes écoutes 🎧 Alexia Colone

COMPRENDRE

Couverture du journal Aujourd'hui en France consacrée à la possible arrestation de Xavier Dupont de Ligonnès, le 12 octobre 2019
Couverture du journal Aujourd'hui en France consacrée à la possible arrestation de Xavier Dupont de Ligonnès, le 12 octobre 2019
© Maxppp - Alexis Sciard

🧐L'enquête sans fin. 2011, cinq corps sont découverts sous la terrasse d’une maison nantaise. Il s’agit de cinq membres d’une même famille, la famille Dupont de Ligonnès : la mère, ses trois fils et sa fille. Le père et principal suspect, Xavier Dupont de Ligonnès, est en fuite depuis maintenant dix ans. En août dernier_, Society_ publie une enquête de 75 pages en deux volets sur "XDDL". Un succès ? Non, un carton. (Mécaniques du journalismes, 4x13 minutes)

Le beau jeu, c'est quoi ? C’est un leitmotiv de supporters, de joueurs et d’anciens joueurs : le résultat sur le terrain n’est pas tout. Chaque amateur de foot se fait une idée du beau jeu pour lequel il est capable de s’enthousiasmer. Un dribble de Cruyff ou de Skoblar, un arrêt de Curkovic, un coup franc de Platini, une course folle de Mbappé : chacun de ces mouvements compose la geste d’un sport dont l’esthétique compte pour les supporters autant ou presque que les résultats. (Le Temps du débat, 39 minutes)

🎵Musique désenchantée. Une émission qui revient sur les fausses promesses des plateformes de streaming. Arrivées dans les années 2000 pour relever une économie musicale que les majors ont peine à maintenir, les jeunes Deezer ou Spotify négocient avec ces géants que sont Universal, Sony, Warner ou la Sacem. L'idée est de proposer un accès en ligne à des millions de titres contre de la publicité ou un abonnement. (La Grande table idées, 32 minutes)

APPRENDRE

Une gifle pourrait-elle être une action politique ?
Une gifle pourrait-elle être une action politique ?
© Getty - Besart Beluli / EyeEm

🖐Ça claque ! Le 8 juin 2021, un citoyen a giflé spontanément le président de la République. Le geste a choqué, tant pour sa dimension violente que symbolique. Mais que signifie gifler le président ? (Les Chemins de la philosophie, 58 minutes)

🦄Bestiaire médiéval. Réels, imaginaires ou symboliques, l’omniprésence des animaux dans les sources médiévales est à la mesure de la place fondamentale qu’ils occupent dans la vie quotidienne de cette époque. (Le Cours de l'histoire, 51 minutes)

📚Œuvre au noir. Raymond Chandler occupe une place à part dans l’histoire du roman noir américain, en cela qu’elle marque une rupture avec l’école littéraire d’Agatha Christie ou Conan Doyle — tous deux adeptes du roman à énigmes —, notamment par son emprunt au genre romanesque dit " classique". Que dire alors des caractéristiques de son style, de l’Amérique dépeinte dans son œuvre, de la vision du féminin qui s’en dégage ? (La Compagnie des œuvres, 58 minutes)

(RE)DÉCOUVRIR

La famille Zaoui en 1938 à Constantine
La famille Zaoui en 1938 à Constantine
- Archives personnelles

🇩🇿Benjamin Stora, voyage au bout de l’Algérie. Il s’appelait Elie Stora et elle, Marthe Zaoui. Il venait de Constantine et elle des Aurès. Ils se sont aimés, mariés et de cette union est née une fille puis un fils six ans après, le 2 décembre 1950, Benjamin, un petit Juif d’Afrique du Nord. (À Voix nue, 29 minutes)

👮‍♂️Roman policier. Narcejac qui signe avec son compère Boileau, sous le nom de Narcejac–Boileau, une œuvre policière à succès, revient dans l’émission "Plein feu sur les spectacles du monde", diffusée en 1955, sur la différence d’approche des réalisateurs Clouzot et Hitchcock qui ont chacun adapté une de leurs œuvre. (Les Nuits de France Culture, 7 minutes)

🖊️Flaubert, homme moderne. Le bicentenaire de la naissance de Gustave Flaubert et la réédition de ses œuvres complètes -volume 4 et 5 publiés chez Gallimard-, permet de s'attarder à nouveau sur l'écrivain qui a le mieux vu son pays... et le nôtre. (Signe des temps, 43 minutes)

LA CITATION

Terrasses, concerts, fête de la musique… le pire est peut-être derrière nous mais pour certains, ça ne fait que commencer. Guillaume Erner et ses invités se sont intéressés aux Français qui vivent mal le déconfinement, ou la tentation de l’auto-confinement. Il recevait notamment la psychanalyste et psychothérapeute Sophie Braun, autrice de La Tentation du repli (Mauconduit, 2021) : 

Les introvertis heureux, ceux qui ont une vie intérieure riche ont adoré cette période. À l’inverse, les extravertis, pour qui la vie extérieure et importante, ont très mal vécu les confinements. Il y a ceux qui étaient déjà fragiles au niveau psychique et qui le sont encore plus en cette période.(...) Par définition les personnes qui sont restées chez elles, on ne les voit pas. Je crois que cela concerne toutes les générations aujourd’hui. C’est difficile aussi de les dénombrer. Avant le Covid il était déjà difficile de les compter car il y avait des dénominations différentes : burn out, charge mentale, phobie scolaire, dépression. Derrière ces dénominations différentes il y a un phénomène grave en sous-terrain qui est la peur de l’autre comme une relation. Il faut dire que le virus est toxique mais les gens ne le sont pas. 

C'est ici que s'achève La Session de rattrapage. Une semaine riche en émotions marquée par le départ de Brice Couturier. Le producteur du Tour du monde des idées a livré jeudi son ultime chronique... et tire sa révérence. Très bon week-end, on se retrouve samedi prochain !