Publicité

Catherine Deneuve : "Dans ma vie personnelle, personne ne peut me faire changer d'avis. Je suis irréductible."

Catherine Deneuve et sa soeur Francoise Dorléac sur le tournage des "Demoiselles de Rochefort" de Jacques Demy en 1966.
Catherine Deneuve et sa soeur Francoise Dorléac sur le tournage des "Demoiselles de Rochefort" de Jacques Demy en 1966.
© Getty - PICOT/Gamma-Rapho

2004. Troisième volet de la série "A voix nue" avec Catherine Deneuve qui évoque avec émotion les moment difficiles de sa vie personnelle : sa rupture avec Roger Vadim la laissant seule avec leur bébé et la mort de sa sœur, Françoise Dorléac

Dans ce troisième entretien enregistré en 2004 dans la série "A voix nue",  Catherine Deneuve revient sur un événement personnel pénible, sa séparation avec Roger Vadim, victime de sa trahison et sa douleur lorsqu'elle se retrouve seule avec leur petit enfant, Christian : "Ça a vraiment été la période de ma vie la plus sombre."

"A voix nue" avec Catherine Deneuve : "Dans ma vie personnelle, personne ne peut me faire changer d'avis. Je suis irréductible." Une diffusion du 28/04/2004.

23 min

S'il elle n'avait pas fait du cinéma, elle ne sait pas vers quoi elle se serait tournée mais Catherine Deneuve reconnaît que c'est sa sœur, Françoise Dorléac, qui l'a poussée vers ce métier : "Ma sœur, elle, avait fait le conservatoire, elle faisait du théâtre et pour moi, c'était elle l'actrice. Je l'ai accompagnée parce que ça m'amusait de jouer sa sœur dans un film mais je ne pensais vraiment pas à continuer. Ça ne m'attirait pas." Elle se plaît encore à se demander à quoi auraient ressembler leurs carrières respectives si sa sœur ne s'était pas tuée dans un accident de voiture en 1967, à l'âge de 25 ans. "Elle était la quintessence de la fantaisie", confie-t-elle. À sa mort, elle n'a pas songé un seul instant arrêter de tourner, elle a même enchaîné les tournages même si elle pense après coup "qu'il aurait fallu arrêter et se poser". C'était un moyen "de moins penser et d'arriver à surmonter", mais sûrement pas d'oublier, jamais.

Publicité

Elle regrette parfois de ne pas avoir repris son vrai nom, Dorléac, et d'avoir gardé le nom de jeune fille de sa mère : "Il n'y a rien à faire, Deneuve ne sera jamais mon nom. C'est mon nom d'actrice."

  • "A voix nue"
  • Première diffusion le 28/04/2004
  • Producteur : Laure Adler
  • Réalisation : Jean-Claude Loiseau
  • Indexation web : Odile Dereuddre, de la Documentation de Radio France