Publicité

Catherine Deneuve : "Longtemps, j'ai eu l'impression de ne pas avoir choisi le cinéma. Cette idée m'a agacée."

Catherine Deneuve et Jacques Demy le 20 septembre 1973.
Catherine Deneuve et Jacques Demy le 20 septembre 1973.
© Getty - PICOT/Gamma-Rapho

2004. Deuxième entretien de la série "A voix nue" consacrée à Catherine Deneuve qui évoque le cinéma merveilleux de Jacques Demy, comment il lui a donné confiance et envie de continuer dans ce métier. L'actrice raconte en quoi il lui a semblé qu'elle a mené sa carrière au cinéma sans vraiment le décider.

Dans ce deuxième entretien d'"A voix nue", Catherine Deneuve revient sur le film des "Demoiselles de Rochefort", elle raconte que "c'était un tournage très difficile techniquement", mais aussi que "c'est un souvenir absolument formidable". Au sujet de Jacques Demy, l'actrice dit combien elle le considère comme un grand cinéaste et combien "tout le monde était transporté par son enthousiasme et sa ténacité".

Avant "Les Demoiselles", il y a eu en 1964 "Les Parapluies de Cherbourg". " Ça a été une révélation pour moi "Les Parapluies", explique-t-elle, surtout la façon dont il [Jacques Demy] m'a regardée. [...] Je me sentais très, très mal à l'aise. Jacques m'a regardée et m'a parlé surtout d'une façon... c'est un rideau déchiré pour moi, "Les Parapluies". C'est d'un seul coup quelque chose qui s'est ouvert, quelque chose que j'ai trouvé merveilleux.__"

Publicité

"A voix nue" avec Catherine Deneuve : "Longtemps, j'ai eu l'impression de ne pas avoir choisi le cinéma. Cette idée m'a agacée". Une diffusion du 27/04/2004.

24 min

Au sujet de son père déjà dans le métier car il était comédien et doubleur, Catherine Deneuve n'a pas de souvenirs liés au monde du cinéma : "On ne rentrait pas dans cet univers-là et il n'en parlait pas beaucoup." Elle se souvient surtout "de la fantaisie" présente chez ses parents et c'est un état d'esprit qu'elle continue à apprécier chez les adultes.

Le cinéma ne me paraissait pas dangereux. [...] Longtemps, j'ai eu l'impression de ne pas avoir choisi, que ça s'est présenté à moi, que je l'ai fait et cette idée m'a agacée longtemps, j'ai lutté avec cette idée. J'ai travaillé tout le temps beaucoup, donc j'étais dans un cycle, comme ça. Intérieurement, longtemps j'ai freiné des pieds parce que j'avais l'impression que ce n'était pas mon choix, pas vraiment ma décision.

  • "A voix nue"
  • Première diffusion le 27/04/2004
  • Producteur : Laure Adler
  • Réalisation : Jean-Claude Loiseau
  • Indexation web : Odile Dereuddre, de la Documentation de Radio France