Cécile Coulon est romancière, poétesse et éditrice
Cécile Coulon est romancière, poétesse et éditrice

Cécile coulon : notre besoin de poésie contemporaine

Publicité

Cécile Coulon : "La poésie contemporaine nous aide à vivre"

Par

Sur les réseaux sociaux ou dans les festivals, la poésie a le vent en poupe. Cécile Coulon, romancière, estime que nous avons besoin de poésie pour nous comprendre et comprendre notre monde.

Cécile Coulon fait partie de ce renouveau de la poésie contemporaine qui, à la faveur des réseaux sociaux, conquiert de nouveaux publics. Entretien avec la romancière, poétesse et éditrice sur notre besoin de poésie. 

Par les temps qui courent
43 min

De la poésie accessible

Il y a une phrase de Jean L’Anselme que j’aime beaucoup qui dit : "On n’arrive pas à définir la poésie mais on la reconnaît quand elle est là". Je suis certaine que ce qui définit la poésie contemporaine c’est que, quand on est face à elle, que ce soit dans une salle de spectacle, dans une librairie ou sur internet on se dit : "Je suis en train d’écouter ou de lire quelque chose qui me touche de manière si forte, que c’est forcément de la poésie." Cécile Coulon, romancière

Publicité

Cécile Coulon est une romancière et poétesse primée. Éditrice, c’est avec Iconopop, la collection qu’elle a co-fondée qu’elle met en lumière des poètes comme Akhenaton, Clémentine Beauvais, Baptiste Beaulieu... Des auteurs parfois éloignés de la poésie classique mais qui ont un point commun  : se défaire des codes pour aller vite là où ça fait mal.

Je pense que la misère, le désir, la sensation de ne pas faire partie de ce monde ont déjà été 1 000 fois abordés, à tous les siècles. En revanche, ce qui change aujourd’hui, c’est la manière d'écrire ça et d’y aller avec une rapidité et une vivacité d'esprit, d’écriture, comme s’il n’y avait plus rien à perdre derrière. Comme s'il fallait le faire vite et maintenant parce qu’on ne sait pas ce qui va se passer demain et après-demain. Cécile Coulon, romancière

Les avantages de la publication en ligne

La poésie contemporaine explose sur les réseaux sociaux, des textes sont lus, partagés, commentés des milliers de fois. Ce qui change le regard que nous portons sur la poésie.

À travers les réseaux sociaux, il y a la possibilité de publier rapidement, directement, sans passer par des éditeurs, sans passer par des attachés de presse, sans passer par des relecteurs. Et il y a aussi l’image. Quand on va sur Instagram, on met une photo, on met un panneau, on attire d’abord le regard, et ça, c'est fondamental dans la manière qu’on a aujourd’hui de démocratiser la lecture de la poésie. C’est qu’on dit : "On ne va pas d’abord passer par le livre, qu’il faut aller chercher, qu’il faut ouvrir, dans lequel il faut plonger, on va commencer par taper dans l’œil, littéralement".  Cécile Coulon, romancière

Affaires culturelles
39 min

Autre avantage, la publication en ligne permet aux novices d’entrer plus facilement dans le monde de la poésie. Voici quelques conseils de lecture pour commencer en douceur :

D’abord, j’aurais tendance à dire, si vous êtes sur les réseaux sociaux, d’aller lire les poèmes de Rupi Kaur sur Instagram, d’aller lire les poèmes d’un compte qui s’appelle Poèmes d’outre-nuit, c’est sublime, et de lire en ligne les poèmes sur un blog de Thomas Vinau. Une fois que cela est fait et si cela fonctionne, j’aurais tendance à proposer la lecture du dernier recueil de Rim Battal et de lire le premier recueil de Suzanne Rault-Balet qui pour moi est sans doute un des textes fondamentaux en poésie actuelle parce que c’est très exactement la pensée, l’émotion de quelqu’un qui essaie de comprendre pourquoi elle est là, et pourquoi d’autres gens sont là avec elle. C’est dit d’une manière extrêmement simple, sans être simpliste, d’une manière extrêmement vive sans être idiote. Moi, j’ai commencé à écrire de la poésie parce que j’ai lu les textes de René Guy Cadou, il était instituteur dans la campagne, il est mort très jeune à 31 ou 32 ans, et il a écrit sans doute les plus beaux poèmes du XXe siècle donc je vous invite à les lire.

La poésie pour comprendre le monde dans lequel nous vivons

Hugo, Verlaine, Ronsard, du Bellay et d’autres sont les témoins d’une époque, d’une manière de penser les corps, l’amour ou la société. C’est aussi le rôle des poètes d’aujourd’hui.

La poésie contemporaine vient aussi témoigner du moment que nous sommes en train de vivre, des moments que sont en train de vivre des jeunes femmes dans tous les pays du monde, des exilés, des jeunes hommes, des questions qui habitent les gens qui sont en transformation intellectuelle, physique, politique et c'est ça qui est intéressant dans la poésie contemporaine. C’est que, quand on lit le texte incroyable d’Amanda Gorman qui vient juste de paraître et d’être traduit en France par la rappeuse Lous and The Yakuza, on comprend une Amérique actuelle par une jeune femme qui doit avoir 22 ou 23 ans. Et cette Amérique-là, on ne l’aurait peut-être pas comprise en lisant Victor Hugo. Cécile Coulon, romancière

Le Journal des idées
4 min