Publicité

Celine Sciamma et Alexandre Astruc lauréats du PRIX FRANCE CULTURE CINEMA 2011

Par

**Les réalisateurs ** Alexandre Astruc ** et ** Céline Sciamma ** ont reçu aujourd'hui, au Majestic Barrière à Cannes, le Prix France Culture Cinéma mention ** ***Consécration **et ** *Révélation, décerné par le jury du Prix France Culture Cinéma, remis par Yasmina Réza, Présidente de cette édition ** 2011 .

**Placé sous l'égide du Festival de Cannes, le Prix France Culture Cinéma, à l'initiative d'Olivier Poivre d'Arvor, Directeur de France Culture, récompense ** cette année deux personnalités, d'une part pour honorer un talent confirmé ( Consécration ) et d'autre part mettre en lumière un jeune talent en devenir **(Révélation). **

Publicité

**En 2010, le prix France Culture Cinéma, présidé par Julie Gayet, avait récompensé Ronit Elkabetz. **

Le jury est constitué d’Olivier Poivre d’Arvor, ** Directeur de France Culture, Sandrine Treiner, ** Responsable éditoriale de France Culture**, Laure Adler, Michel Ciment, Antoine Guillot, Arnaud Laporte, Marc Voinchet ** et** Laurent Goumarre, ** producteurs sur France Culture, **Serge Toubiana, ** Directeur de la Cinémathèque Française, et Gilles Jacob , Président du Festival de Cannes.

Dans le cadre de «Cannes Classics», le Festival de Cannes rend hommage à Alexandre Astruc ce samedi 21 mai à 18h, avec une projection spéciale de son film ** Le rideau cramoisi, en salle Bazin au Palais des Festivals, en sa présence et celle d'Anouk Aimée, qui interprète le rôle principal féminin. **

Le rideau cramoisi d'Alexandre Astruc. Drame, 1952

*Un jeune sous-lieutenant de hussards, en garnison en province, évoque une étrange aventure. Hébergé chez un vieux couple, il fait la connaissance d'Albertine, la fille de ses hôtes, en tombe amoureux et, après lui avoir fait une cour assidue, en fait sa maîtresse. Mais une nuit, elle meurt dans ses bras. Il tente vainement de se débarrasser du cadavre et finit par s'enfuir. *

Al'antenne de France Culture, le samedi 21 mai, Alexandre Astruc, Céline Sciamma et Yasmina Reza, Présidente du jury cette année seront les invités d'Arnaud Laporte de 15h30 à 17h dans ** Radio libre , en direct du studio cannois de France Culture pour une heure et demi d'entretien.**

alexandre astruc
alexandre astruc
© Radio France

alexandre astruc ©Radio France

*Théoricien du cinéma, journaliste à France-Dimanche, Combat, Objectif 49 puis plus tard aux Cahiers du Cinéma, il est rendu célèbre par un article paru dans L'Ecran français le 30 mars 1948, «Naissance d'une nouvelle avant-garde : la caméra-stylo».Sa carrière cinématographique avait débuté un an plus tôt lorsqu'il avait assisté Marc Allégret sur Jusqu'à ce que mort s'ensuive (1947). Mais ses vrais débuts de metteur en scène ont lieu avec un moyen métrage adapté de Barbey d'Aurevilly, * Le rideau cramoisi * (1953 ; un des premiers films d'Anouk Aimée), qui obtient le prix Louis Delluc. Ses films suivants, notamment des adaptations de Maupassant (Une vie) et Flaubert (L'éducation sentimentale 61), se situent à la périphérie de la Nouvelle vague, sans vraiment en faire partie. En 1968 de * Flammes sur l'Adriatique * marque la fin de sa carrière cinématographique. Il reviendra, à la télévision, en coréalisant en 1976 avec Michel Contat un long documentaire sur Jean-Paul Sartre, * Sartre par lui-même *. *

celine sciamma
celine sciamma
© Radio France

celine sciamma ©Radio France

*Après avoir suivi une formation de scénariste à la Femis, le scénario de deux courts-métrages réalisés par Jean Baptiste de Laubier, alias Para One: * Les Premières communions * en 2004 et * *Cache ta joie * en 2006. À vingt-six ans, elle participe à la neuvième édition du prix junior du Meilleur scénario avec ' Les Pieuvres' . Lauréate, la scénariste française présente son film dramatique qu'elle rebaptise ' Naissance des pieuvres ' au Festival de Cannes 2007 dans la sélection Un Certain Regard. Une décision encouragée par le réalisateur Xavier Beauvois. Cette fiction, poignante, aborde le thème de l'adolescence et de la découverte de la sexualité. Le film reçoit le Prix Louis-Delluc du premier long-métrage et obtient une nomination pour les Césars 2008 dans la catégorie 'Meilleur premier film'. Aux printemps 2011, * Tomboy * sort en salle. Fidèle à ses thématiques, Céline Sciamma met cette fois-ci en scène Laura, dix ans, une petite fille qui se fait passer pour un garçon auprès de ses amis. Un an plus tôt la réalisatrice française présentait ' Pauline *' au concours de scénarios 'Jeune et homo sous le regard des autres ' *