Publicité

Cerisy - Hybridations et tensions narratives au Maghreb et en Afrique subsaharienne (du 22 au 29 juillet 2015)

Par
Jean-Marie Kouakou
Jean-Marie Kouakou
- CCIC Cerisy

Le processus d’hybridation culturelle qui caractérise de plus en plus les sociétés du Maghreb et d’Afrique subsaharienne implique l’articulation des différentes composantes identitaires, culturelles et esthétiques qui les constituent...

Jean-Marie Kouakou © CCIC Cerisy

<strong><em>Ombre de récit... corps de récit. Le récit au deux visages</em></strong>

_Cette communication a été donnée dans le cadre du colloque intitulé Hybridations et tensions narratives au Maghreb et en Afrique subsaharienn_e qui s'est tenu au Centre Culturel International de Cerisy du 22 au 29 juillet 2015, sous la direction d'Anne BEGENAT-NEUSCHÄFER, Daniel DELAS et Khalid ZEKRI.

Publicité

Professeur titulaire en Littératures et Civilisations Françaises, Jean-Marie Kouakou enseigne au Département de Lettres-Modernes à l’Université Félix Houphouët-Boigny de Cocody.

Ombre de récit... corps de récit. Le récit au deux visages

27 min

Avec ce titre et à partir d'un corpus de deux fictions (celle de A. Kourouma : Les Soleils des indépendances ; celle de Tierno Monénembo : Les écailles du ciel), cet exposé tente de montrer la présence d'un récit d'altérité au sein d'un récit dont l'apparence est pourtant celui de la mêmeté. En effet il y a, en raison de la Figure de l'Ombre qui y opère, une espèce de double, voire de dédoublement, qui n'a rien à voir avec ce que la narratologie genetienne appelle le second niveau narratif. Non, il ne s'agit pas d'un récit encastré dans un autre, mais plutôt d'un récit qui dénature le corps pur (au sens chimique du terme) du récit apparent parce qu'il y a en masque, dans l'ombre, quelque chose d'autre : le récit qui n'est pas dit; mais dont on devine qu'il est bien là; à côté de celui qu'on voit. C'est une figure opératoire qui définit que quelque chose a lieu : que quelque chose est conté par ailleurs. Il s'agit d'une altérité narrative évidente.