Publicité

Cerisy - Rationalités, usages et imaginaires de l'eau (du 20 au 27 juin 2015)

Par
jjwunenburgerok.jpg
jjwunenburgerok.jpg
- CCIC Cerisy

La conquête de l'eau nous a-t-elle rendus aveugle à la poétique et au symbolisme qui la concerne, diminuant ainsi les puissances de l’imagination et de la raison pratique face aux défis de la durabilité ?

Les trois âges d'une histoire de l'eau : mythique, positif, écologique. Vers une nouvelle esthétique et éthique de H2O

Cette conférence a été donnée dans le cadre du colloque intitulé Rationalités, usages et imaginaires de l'eau qui s'est tenu au Centre Culturel International de Cerisy du 20 au 27 juin 2015, sous la direction de Jean-Philippe PIERRON.

Jean-Jacques Wunenburger est un philosophe français, spécialiste de l'image et du sacré. Son travail concerne notamment les problèmes de rationalité, d'image, d'imagination et d'imaginaire, ainsi que d'esthétique, de philosophie politique et de philosophie morale.

Publicité

Les trois âges d'une histoire de l'eau, par Jean-Jacques Wunenburger

50 min

Au cœur de notre moment écologique, pouvons-nous développer un nouveau paradigme de rationalité de l’eau — plus complexe que celui qui a étayé sa conquête — capable d’intégrer aux sciences de l’ingénieur les apports de la poésie, de la philosophie, et des sciences humaines, cela au service d’une intelligence pratique renouvelée?

Les rapports à l'eau ont connu des évolutions qui ressemblent à trois âges successifs d'un paradigme. Chacun rend possible une certaine expérience quotidienne, des représentations, des valeurs, des normes de l'eau. Jusqu'à l'avènement de l'ère techno-scientifique, l'eau est une matière vitale, ambivalente (pure et impure), imprévisible (en excès ou en défaut), qui ne se maîtrise qu'au prix d'efforts pour la conserver, la canaliser, la transporter. Le progrès moderne l'arraisonne pour en faire un bien pérenne, hygiénique, de proximité, à disposition quasi illimitée, mais au prix d'une industrialisation et souvent d'une privatisation des coûts. La crise écologique, l'épuisement des ressources, les changements climatiques, les cataclysmes, le gaspillage, nous obligent aujourd'hui à repenser et revivre autrement nos rapports avec l'eau. Sans revenir en arrière par réaction technophobe, comment changer de paradigme et retrouver dans l'eau gérée une eau donnée (don), dans l'eau gaspillée une eau partagée, dans une eau accaparée une eau universelle?

Centre Culturel International de Cerisy Retrouvez les colloques de Cerisy sur la forge numérique