Publicité

Cerisy - W.G. Sebald. Littérature et éthique documentaire (du 3 au 10 septembre 2014)

Par
eloyerok.jpg
eloyerok.jpg
- CCIC

Au cours de ces quinze dernières années, W.G. Sebald est devenu l’un des auteurs majeurs de la fin du XXe siècle, mondialement traduit. Son entreprise littéraire est une tentative de saisir l’évanescence des traces pour les transformer en un phrasé résistant à l’oubli.

Sebald, Lévi-Strauss et les contre-allées de l'Histoire

Cette conférence a été donnée dans le cadre du colloque intitulé W.G. Sebald. Littérature et éthique documentaire qui s'est tenu au Centre Culturel International de Cerisy du 3 au 10 septembre 2014, sous la direction de Mark ANDERSON et Muriel PIC.

Outre un recueil de poèmes, l'œuvre de Sebald compte des essais et des récits immédiatement reconnaissables grâce aux images qu’ils transportent. L’écriture obéit à une logique associative qui circule à travers les événements historiques et nous rend proches de lointaines mémoires.

Publicité

La posture mélancolique de l’auteur face aux documents qu’il utilise, son rapport surdéterminé et généreux à l’archive, les implications politiques de cette poétique documentaire seront l'objet des attentions de ce colloque. La littérature peut-elle s’emparer des documents de l’histoire sans les trahir? Peut-on se remémorer l’expérience vécue sans imagination? La fiction peut-elle restituer le passé ? À ces questions, l’œuvre de Sebald aura répondu par une question éthique fondamentale qui a occupé ce colloque prioritairement : comment restituer ?

Professeur des universités, Emmanuelle Loyer enseigne l'histoire contemporaine à Sciences-Po Paris. Spécialisée dans l'histoire culturelle des sociétés contemporaines, elle a travaillé sur les pratiques et politiques artistique (en collaboration avec Antoine de Baecque, Le Festival d'Avignon, Gallimard, 2007), sur l'exil et les phénomènes intellectuels transnationaux * (Paris à New York. Intellectuels et artistes en exil, 1940-1947, Grasset, 2005). Plus récemment, elle s'est intéressée aux rapports entre littérature et sciences sociales et travaille désormais à une enquête biographique sur Claude Lévi-Strauss.*

Sebald, Lévi-Strauss et les contre-allées de l'Histoire, par Emmanuelle Loyer

45 min

Claude Lévi-Strauss est une des références explicitement citées par Sebald. Quand bien même elle n'existerait pas, la déambulation rêveuse dans un monde saccagé d'un narrateur sebaldien, en proie aux doutes, à la dépression et parfois à la torpeur, la précision de l'onomastique naturaliste, le souci de l'Histoire et l'attention géographique au paysage rappellent le protocole littéraire de Tristes Tropiques en particulier. À travers ce rapprochement, nous aimerions attirer l'attention, entre autres, sur un des horizons du travail littéraire de Sebald, également à l'œuvre sur le plan de la poétique savante chez Lévi-Strauss : une commune nostalgie à l'égard des "Belles Lettres", un régime de vérité où littérature et sciences sont indistinctes avant que le XIXe siècle ne produise un découpage des savoirs qui fut aussi un découplage.

Centre Culturel International de Cerisy Retrouvez les colloques de Cerisy sur la forge numérique