Ces illustres étrangers qui ont étudié en France
Ces illustres étrangers qui ont étudié en France

Ces illustres étrangers qui ont étudié en France

Publicité

Ces illustres étrangers qui ont étudié en France

Par

Histoire | En plein débat sur la hausse des frais de scolarité pour les étudiants étrangers, retour sur ces illustres étrangers qui ont fréquenté les bancs des facs françaises, de Costa-Gavras à Marie Curie.

Marie Curie, Boris Ephrussi, Gisèle Freund, Alexandre Grothendieck, Cornélius Castoriadis, Costa-Gavras ou Tahr Ben Jelloun sont quelques uns des illustres étudiants qui sont passés par les bancs de l'université française, et dont le génie et la reconnaissance professionnelle ont bénéficié au rayonnement culturel ou scientifique de la France. 

Marie Curie
Physicienne née à Varsovie en 1867 

Publicité

À 24 ans, elle quitte Varsovie pour étudier à la faculté des sciences de Paris. Une bourse lui permet de rester étudier en France. Elle est reçue 1e à l’agrégation de mathématiques. C’est la seule femme à avoir obtenu deux prix Nobels, de physique en 1903 et de chimie en 1911. C'est la seule personne à avoir reçu deux prix Nobels dans des disciplines différentes. 

58 min

Boris Ephrussi
Généticien né à Moscou en 1901

À 19 ans, il émigre à Paris et obtient sa licence à la faculté des sciences en zoologie, botanique, et embryologie. En 1946, est créée à son intention la première chaire de génétique à l’université. Il est considéré comme le père de la génétique en France. 

Gisèle Freund
Photographe née à Berlin en 1908 

À 28 ans, elle fuit l'Allemagne nazie et soutient à la Sorbonne la première thèse en sociologie de l’image La Photographie en France au XIXe siècle. Première femme à réaliser des portraits en couleurs, elle est reconnue comme une des plus grandes photographes-portraitistes du XXe siècle. Elle immortalise entre autres Yourcenar, Cocteau, Beckett, Gide, Woolf ou Mitterrand...

1h 00

Alexandre Grothendieck
Mathématicien né à Berlin en 1928 

Réfugié de l’Allemagne nazie, il vit en France avec sa mère grâce à sa bourse d’études. Il entame ses études de mathématiques à l’université de Montpellier en définissant le concept de volume. En révolutionnant la géométrie algébrique, il devient un génie des mathématiques du XXe siècle. 

58 min

Cornélius Castoriadis
Philosophe, né en 1922 à Constantinople 

À 23 ans, pour échapper à la guerre civile grecque, il rejoint Paris grâce à une bourse d’étude. Inscrit en philosophie à la Sorbonne, il y prépare sa thèse, avant de rejoindre le mouvement trotskiste. Intellectuel majeur du siècle, il est à l’origine de l’organisation “Socialisme ou barbarie”. En 1980, il prend la direction de l’Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS). 

59 min

Costa-Gavras
Cinéaste, né en 1933 en Grèce 

À 19 ans, il arrive en France car il n’a pas le droit d’étudier en Grèce, pour raisons politiques. Il entame des études de lettres à la Sorbonne avant de se passionner pour le cinéma et d’intégrer l’école de l’Idhec (Femis). Il reçoit la Palme d’or à Cannes en 1982. Il dirige la Cinémathèque française de 1982 à 1987, et en est l'actuel président. Il dit de la culture française : “elle m’a élevé et a fait de moi un homme.” 

30 min

Tahar Ben Jelloun
Écrivain, né en 1944 au Maroc 

À 27 ans, il quitte le Maroc où l’enseignement s’arabise pour poursuivre des études de sociologie, de psychologie et de psychanalyse à Paris. En 1975, il obtient son doctorat de psychologie sociale. Intellectuel engagé, lauréat du Prix Goncourt en 1987. Il fait partie des écrivains francophones les plus traduits dans le monde. 

Tahar Ben Jelloun, en 1980, réagit à la télévision sur le plateau de France 2 à la décision gouvernementale concernant la restriction de l'accès des étudiants étrangers aux universités françaises : "Avoir beaucoup d’étudiants dans un pays, c’est un hommage magnifique à sa propre culture. On est en train de reculer, et la France se ferme plutôt que de s’ouvrir sur le reste du monde. Ces illustres étrangers qui ont étudié en France."

6 min

A lire 

Ces étrangers qui ont fait la France, dictionnaire sous la direction de Pascal Ory, éd. Robert Laffon