Publicité

César sur ses compressions : "Un langage du matériau"

Par
Le sculpteur César pose devant deux de ses compressions le 19 mars 1991 à Paris.
Le sculpteur César pose devant deux de ses compressions le 19 mars 1991 à Paris.
© AFP - Mathilde de l'Ecotais

L'artiste parle de son œuvre . Comment l'idée de compressions est-elle venue au sculpteur César ? Bien avant 1976 et le trophée des Césars au cinéma, qui porte son nom, le sculpteur commence à compresser dès 1959 en utilisant de la ferraille comme matériau artistique. Écoutez le sculpteur raconter comment lui est venue l'idée.

En 1997, l'artiste César se confiait dans l'émission "A voix nue" et racontait avec toute sa gouaille marseillaise et une certaine nonchalance qui lui est propre, son processus créatif.  

A Daniel Abadie qui lui demande de s'expliquer, César fait le récit de la genèse des compressions. Tout a commencé en ramassant une compression chez un ferrailleur "comme Braque prend un galet" ou "comme le guidon de vélo de la bicyclette" de Pablo Picasso, explique t-il naturellement. Prendre de la ferraille et la presser c'est faire ressortir "le langage du matériau" affirme t-il par la suite.

Publicité

Le passage à des compressions monumentales lui est venu, raconte t-il, en visionnant le documentaire Incroyable Amérique (1959) de l'aventurier et réalisateur Marcel Isy-Schwart qui a filmé entre autres des déchets de voitures dans le Bronx : "C'est là que j'ai pris la décision !" s'exclame César.

Extrait d'"A voix nue" avec César qui parle de ses premières compressions sur France Culture le 10/06/1997.

3 min

L'entretien est à écouter en entier ici :

Le sculpteur César dans "A voix nue" le 10/06/1997 sur France Culture. 2/5

20 min

A lire et à écouter : l'intégrale des cinq entretiens de la série "A voix nue" avec le sculpteur César.