Publicité

Charles Aznavour (3/5) : "Quand on fait ce métier, il ne faut pas imiter les autres. Il faut trouver son couloir."

Charles Aznavour en concert le 9 octobre 2007 à Paris.
Charles Aznavour en concert le 9 octobre 2007 à Paris.
© AFP - Jean Ayissi

2005. Troisième épisode de la série "A voix nue" avec Charles Aznavour, quand il évoque sa découverte du music-hall avant la guerre, les entrées en scène des grandes vedettes de l'époque, ses débuts au théâtre et à la radio et conclut par une réflexion sur le retour du texte dans la chanson française.

Dans ce troisième volet d'"A voix nue" de 2005, Charles Aznavour raconte ses expériences autres que les scènes de concert, comme les lectures qu'il a pu donner pour une radio.

Je suis quelqu'un qui aime bien vivre chez lui. Alors quand on se retrouve dans un studio [d'enregistrement], qu'on vient tous les jours, à heure fixe et qu'on fait comme un travail de bureau, j'ai toujours aimé ça. Je suis un bohème-bureaucrate ! 

Publicité

"A voix nue" avec Charles Aznavour (3/5) diffusé le 20/07/2005 sur France Culture.

24 min

Ce qu'on a su très tard c'est qu'en fait je n'étais pas né pour la chanson. Je n'avais pas envie de faire de la chanson, moi je voulais faire du théâtre, pas du cinéma, du théâtre. Et puis, voilà !

Le chanteur se souvient avec précision des "entrées en scène" des grands interprètes de l'époque, à commencer par Maurice Chevalier. Son grand regret est la disparition du music-hall aujourd'hui. Mais il se réjouit du grand retour des chansons à texte.

Quand on parle de textes, il faut parler du rap. Il faut dire que le rap c'est du beau texte... pas tous, mais il y en a quelques-uns qui écrivent un français sublime.

Il lance alors un cri du cœur pour les chanteurs et chanteuses de langue française qui représentent un nouvel élan pour la chanson française :

Quand on dit la chanson française, c'est un pléonasme : la chanson est française ! Elle n'est pas autre chose que française.

  • "A voix nue" avec Charles Aznavour (3/5)
  • Première diffusion le 20/07/2005
  • Production : Hélène Hazera
  • Réalisation : Manoushak Fashahi