Publicité

Charlotte Perriand : "L'espace, ça se crée !"

Reconstitution par Louis Vuitton de "La maison au bord de l'eau" de Charlotte Perriand en décembre 2013 pendant Art Basel Miami.
Reconstitution par Louis Vuitton de "La maison au bord de l'eau" de Charlotte Perriand en décembre 2013 pendant Art Basel Miami.
© Getty - Rodrigo Varela

1999. Dans ce deuxième entretien de la série "A voix nue" avec Charlotte Perriand qui reprend en partie une série d'émissions de 1984, la designer revient sur ses apprentissages auprès de Le Corbusier qui laissait à ses collaborateurs une grande liberté dans leur création.

Deuxième volet de la série "A voix nue" diffusée en 1999 avec Charlotte Perriand, et reprenant des entretiens de 1984, dans lequel la designer revient sur ses dix années de collaboration à l'atelier de Le Corbusier. Elle insiste sur la liberté qu'apportait l'architecture de Le Corbusier, "on n'était pas du tout brimé" grâce au "plan libre" et à la "façade libre" de son architecture moderniste, explique-t-elle.

On avait toujours la liberté. Étudiant les choses, automatiquement on rentrait dedans et rentrant dedans, on les exprimait avec des idées nouvelles ou tout simplement des idées toutes bêtes qui paraissaient nouvelles! Ça coule de soi, disons. On était plusieurs sur un même projet et chacun avait sa partition, au fond.

Publicité

"A voix nue" avec Charlotte Perriand 2/5. Une diffusion du 02/02/1999

25 min

Charlotte Perriand revient sur l'expression mal comprise de Le Corbusier quand il parlait de "machine à habiter". Elle explique qu'à l'atelier, ils cherchaient à tout organiser dans l'habitat pour que chacun trouve sa place et s'y sente bien et que "tout soit bien tracé et bien pensé" : "On cherchait le circuit même des pas que l'on ferait dans une maison pour éviter justement des gestes inutiles."

L'équipement d'habitation ce n'était pas l'armoire normande qu'on ajoute, qui a fait son temps, qui était belle, qui correspondait à des espaces déterminés : c'est très beau mais on ne peut pas vivre avec ! On ne peut pas vivre avec parce qu'on n'a pas l'espace voulu. Seulement, on ne peut pas pleurer qu'on n'a pas l'espace voulu parce que l'espace ça se crée. Il y a l'espace nécessaire et puis il y a l'espace créé, c'est-à-dire visuellement on peut créer de l'espace sans qu'il y est beaucoup de mètres carrés pour autant. Par contre, c'est absolument nécessaire de trouver au bout de nos doigts précisément tout ce dont nous avons besoin. C'est ce que j'appelle la fonction, la fonction d'une part et la création d'espace d'autre part.

Une des leçons apprise auprès de Le Corbusier, est que "rien ne doit être érigé en formule". L'habitat étant vivant, on ne peut pas répliquer ce qui a marché une fois, "puisque toute chose vivante bouge". 

  • "A voix nue"
  • Première diffusion le 02/02/1999
  • Producteur : Paule Chavasse
  • Réalisation : Christine Berlamont
  • Indexation web : Odile Dereuddre, de la Documentation de Radio France