Publicité

Château de Versailles : du document historique à l'imagerie virtuelle

Par

*________________________________ > Château de Versailles, du document historique à l'imagerie virtuelle (1) | (2)

Qui savait qu'en 1623, le château de Versailles ne se résumait qu'à un petit pavillon de chasse construit par Louis XIII ? Qu'avant la construction de la galerie des Glaces en 1678, il était doté d'une grande terrasse en plein air ? **Que les jardins du château avaient longtemps abrité une jolie grotte artificielle dédiée à Téthys, l'épouse et soeur du dieu Océan ? **

Publicité

**A travers un projet intitulé Versailles 3D, le plus grand château d'Europe propose désormais à ses visiteurs de découvrir son histoire modélisée en 3D, depuis 1623 jusqu'à nos jours. Ce projet est visible sur place, dans une galerie ouverte depuis quelques semaines pour l'occasion,* mais aussi sur le site du château* . Il est réalisé à partir de cinq maquettes virtuelles, déclinées en ** trois vidéos : "De Louis XIII à la Révolution ", "Versailles après la Révolution ", "Des jardins aux châteaux de Trianon ". Un modèle 3D a également été exporté sur Google Earth .

** (Nous vous conseillons d'activer le mode plein écran pour mieux apprécier cette vidéo :)**

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Afin de réaliser maquettes et vidéos, l a société Aloest , qui a remporté l'appel d'offre lancé par Versailles, s'est appuyée sur une riche documentation fournie par le château.

Pour comprendre comment s'est effectué le passage des archives historiques à l'imagerie virtuelle, nous sommes allés à la rencontre de Frédéric Lacaille, l'un des conservateurs du château, ainsi que de deux membres de l'équipe d'Aloest Productions . En leur compagnie, nous nous sommes attardés sur la période 1623-1715, durant laquelle le château a connu ses plus grandes évolutions.

En amont de la modélisation, la récolte des documents historiques

Frédéric Lacaille
Frédéric Lacaille
© Radio France

Frédéric Lacaille est l’un des conservateurs du château de Versailles, et responsable des galeries historiques et de la galerie nouvellement ouverte sur l’histoire du château (comprenant notamment les projets de modélisation 3D).

Il souhaitait de longue date créer des salles d’introduction à la visite, afin que les visiteurs ne soient pas directement projetés dans un bâtiment qu’ils ne connaissent guère.

Afin d'appréhender au mieux les phases de construction du château, il a glané toutes sortes de documents historiques avec son assistant, Vincent Bastien : représentations anciennes de l'édifice commandées par les souverains (tableaux, gravures), textes etc.

Si le travail préparatoire sur les salles de Versailles s'est étendu sur trois années, la réunion des documents n'a pas été très longue : "Ce sont des documents bien connus que nous avons l’habitude d’utiliser à Versailles, de façon générale, pour connaître le château."

Écouter

1 min

Aux Archives nationales, ils ont effectivement mis la main sur diverses archives : des plans, des élévations anciennes, des documents de travaux permettant de connaître certains états du château, de ses façades etc. De plus, ces dernières années, un certain nombre d’historiens de l’architecture ont travaillé sur le bâtiment, reconstituant les phases de construction, et notamment les aspects peu ou pas visibles aujourd’hui, parce que modifiés ou recouverts avec le temps : "Un gros travail a été fait depuis quelques années par un historien de l’architecture qui s’appelle Jean-Claude Le Guillou. Il a reconstitué le château dans tous ses aspects, à toutes ses époques. Il a d’ailleurs fait des publications sur le sujet et ses travaux facilitent beaucoup la tâche aujourd’hui. Mais il y a aussi des documents pour lesquels il a, lui aussi, été obligé de procéder à une interprétation, puisqu’il n’y avait pas de représentation." , précise Frédéric Lacaille :

Écouter

1 min

De la documentation historique, à la modélisation 3D
Un an et une cinquantaine de personnes (dont une dizaine de modélisateurs) ont suffit à Aloest Productions pour réaliser les maquettes 3D du château à l'état actuel, et à cinq états antérieurs : 1623, 1668, 1665, 1670 et 1715.

Nous avons rencontré deux membres de l'équipe, François-Hugues de Vaumas , producteur et réalisateur, et Caroline Malliart , chargée de projet, qui contrôlait la qualité des modèles 3D en les comparant aux sources historiques.

Caroline Magnard et François-Hugues de Vaumas
Caroline Magnard et François-Hugues de Vaumas
© Radio France

Ils reviennent ici sur l'élaboration des cinq maquettes, du petit pavillon de chasse de Louis XIII, jusqu'à l'immense et somptueux palais de la veille de la Révolution française.

Non contents de nous éclairer sur les évolutions architecturales du bâtiment au cours de l'Histoire, ils nous permettent, par leur témoignage, d'appréhender la manière dont les documents historiques ont été mis à profit dans ce projet à la fois pédagogique et scientifique.

1624 : le pavillon de chasse de Louis XIII

Petit pavillon
Petit pavillon
Pavillon de chasse de Louis XIII
Pavillon de chasse de Louis XIII

En 1624, Louis XIII achète plusieurs terrains, venteux et marécageux, pour y construire un relais de chasse.

Peu de documents subsistent de cette période, et ceux que l'ont détient (tels le plan de Gomboust, du début des années 1650) sont à considérer avec circonspection : "Il y a eu assez longtemps une confusion entre les deux états du premier château car les historiens n’avaient pas bien repéré que Louis XIII avait construit, puis très vite reconstruit son château entre 1631 et 1634. (Il est vrai que c'est un peu surprenant. L'historien Jean-Claude Le Guillou pense que cela correspond à une affirmation de son pouvoir par Louis XIII après la Journée des Dupes du 11 novembre 1630, et il a très probablement raison. ) En attendant, le Versailles fantaisiste de la vignette du plan de Gomboust ne peut donc plus du tout servir de référence comme elle l’a fait pour les historiens pendant longtemps. Ne l’utilisons pas, au risque de brouiller encore les pistes." , affirme Frédéric Lacaille, conservateur du château.

Comment, alors, ce pavillon a-t-il pu être virtuellement reconstitué ?** François-Hugues de Vaumas :**

Écouter

2 min

(N.B : il est fait mention dans ce son d'un "Régis Le Guillou", il s'agit en fait de "Jean-Claude Le Guillou")
> * Suite des étapes de la construction du château*