Publicité

Château de Versailles, du document historique à l'imagerie virtuelle (suite)

Par

*> * Château de Versailles, du document historique à l'imagerie virtuelle (1) | (2)

1634 : quelle couleur pour le parement du fossé du château ?

Publicité

Initialement, et cela est visible sur le dessin de Jean-Claude Le Guillou publié ci-dessus, les douves du château de Versailles étaient bastionnées, c'est à dire, en forme d'étoile. "Douves " n'est d'ailleurs peut-être pas le mot qui convient le plus, étant donné que ce fossé d'une profondeur d'à peine trois mètres, à valeur symbolique (les douves indiquaient la noblesse d'une maison) a toujours été sec : Versailles était situé sur une hauteur, et il était difficile d'y faire grimper l'eau.

Au moment de reconstituer virtuellement le château de 1634, les modélisateurs d'Aloest, soucieux de minutie et d'exactitude, se sont longuement interrogés sur la couleur du revêtement intérieur de ces fausses douves, à cette époque :

Écouter

2 min

Douves du château de Versailles
Douves du château de Versailles
Anciennes douves du château de Versailles
Anciennes douves du château de Versailles

1665 : la grotte de Téthys

En 1665, sous le regard des premières statues apparaissant dans les jardins de Versailles, la grotte de Téthys est construite au Nord du château. Ce petit bâtiment cubiquedédié à la déesse marine antique fut probablement conçu par l'architecte du roi, Louis Le Vau. A l'intérieur, trois marbres sculptés représentant Apollon, ses nymphes et les chevaux de son char.A l'extérieur, trois arcades ouvrant sur les jardins, et dont les représentations filaient elles aussi le thème solaire, illustrant notamment la descente d'Apollon sur la mer.

Entreprise en 1684, l'édification de l'aile Nord du château de Versailles entraîna la disparition de la grotte artificielle, dont seuls demeurent aujourd'hui les trois groupes sculptés qu'elle contenait :

Écouter

2 min

Grotte de Téthys par Antoine Le Pautre, 1672
Grotte de Téthys par Antoine Le Pautre, 1672
Grotte de Téthys
Grotte de Téthys

1670 : terrasse et angelots dorés... sous Louis XIV, le château devient palais

A la fin des années 1660, Louis XIV songe à séjourner plus fréquemment à Versailles - il quittera définitivement le Louvre pour Versailles en 1682. Afin de pouvoir loger plus commodément, il demande à Louis Le Vau d'élaborer un projet d'extension du bâtiment. Le fossé a été comblé à cette occasion, autour de 1668, au moment ou l'architecte a engagé les travaux afin d'élever un deuxième bâtiment de pierre blanche venant encercler le premier château : il s'agit de la très moderne "Enveloppe de Le Vau", construite à l'image des villas italiennes de l'âge baroque :

Écouter

2 min

Diaporama :

1715 : une histoire de lanternons et de clochetons

1715, année de la mort du grand roi.Cinq ans auparavant, celui-ci a fait bâtir une chapelle entre l'aile de ses appartements et l'aile nord. Dernier grand chantier de Louis XIV, ce fut aussi le plus abouti et le plus pérenne. L'ornementation de la toiture de la chapelle relevait véritablement de la grande tradition palatine. Un lanternon surmonté d'une croix s'élevait notamment sur douze mètres de hauteur. Il sera détruit en 1765.

A proximité de cette chapelle, deux pavillons, ancêtres des pavillons Dufour (construit sous Napoléon 1er) et Gabriel actuellement visibles à Versailles.

Caroline Malliart :

Écouter

3 min

Diaporama :

Travail de longue haleine donc, et qui permet d'appréhender toutes les étapes de l'existence du château, mais aussi de comprendre les motivations des architectes, du roi, pour transformer les lieux... L'occasion aussi, de réveiller toute une documentation historique jusque-là somnolente."Aujourd'hui, on veut reconstruire des édifices disparus, mais ce n'est plus la peine, il suffit de le faire en 3D et on aura quelque chose de très bien ! On pourrait faire la même chose pour les Tuileries, Saint-Cloud...ce serait formidable. ", s'extasie Frédéric Lacaille.De quoi, peut-être, repenser l'avenir du patrimoine architectural...

> Retour à la première partie de l'article