Publicité

Choisir Averroès contre l'inquisition : la réponse de Youssef Chahine à l'obscurantisme

Par
Youssef Chahine le 18 mai 1997 a reçu le prix du cinquantième anniversaire du Festival de Cannes pour son film "Le Destin".
Youssef Chahine le 18 mai 1997 a reçu le prix du cinquantième anniversaire du Festival de Cannes pour son film "Le Destin".
© AFP - André Durand

L'artiste parle de son œuvre . Il y a dix ans, le 27 juillet 2008, disparaissait le cinéaste égyptien Youssef Chahine. Réalisateur engagé, il s'était élevé contre l'intégrisme religieux à travers l'un de ses films les plus marquants, "Le Destin". Sorti en 1997, il retraçait le combat du philosophe Averroès contre l'obscurantisme.

Alors que son film "Le Destin" sortait en octobre 1997 sur les écrans français, Youssef Chahine était invité par Michel Ciment dans l'émission "Projection privée". 

Acclamé par la critique et le public lors du Festival de Cannes de la même année, "Le Destin" a permis au cinéaste de recevoir le Prix du cinquantième anniversaire du Festival pour l'ensemble de son œuvre. "Le Destin" peut être vu comme une réponse, faite de tolérance et d'enchantement, de la part de l'infatigable cinéaste égyptien, à la menace du fanatisme religieux, son précédent film "L’Émigré" ayant été retiré des écrans par la censure intégriste de son pays.

Publicité
En savoir plus : Projection privée - Youssef Chahine pour son film "Le Destin"
45 min

"Le Destin" est un biopic sur le philosophe et savant musulman Averroès qui vécut en Andalousie au XIIème siècle et combattit l'intolérance religieuse de son époque. Contraint à l'exil et à voir brûler ses ouvrages, le film raconte comment ses disciples se liguèrent pour tenter de sauver son œuvre de l'autodafé. À travers cette histoire médiévale reconstituée dans un film historique, c'est en fait notre époque que Youssef Chahine regardait en miroir. Il y dénonçait déjà le danger du fanatisme islamiste, auquel il opposait une parole d'ouverture et de sagesse. 

Dans cet entretien, on entend Youssef Chahine s'insurger contre "les monopolistes de Dieu" et autres "monopolistes de la connaissance", "dans un monde qui ne permet plus à l'idée de l'autre de passer". C'est tout le sujet du "Destin".

Lorsque Michel Ciment lui demande pourquoi il a choisi de faire un film sur Averroès, Youssef Chahine répond par un plaidoyer pour "l'ouverture vers l'autre" :

Youssef Chahine s'explique sur son film "Le Destin" dans "Projection privée" (extrait) du 11/10/1997 sur France Culture.

1 min

Vous pouvez écouter l'intégralité de l'émission "Projection privée" :

"Projection privée" du 11/10/1997 avec Youssef Chahine pour son film "Le Destin"

40 min

1h 19