Publicité

Christiane Desroches Noblecourt : "Devant le trésor de Toutankhamon, vous regardez un objet de tous les jours"

Groupe de jeunes devant le masque funéraire du pharaon Toutankhamon lors de l'exposition 'Toutankhamon et son temps' au musée du Petit Palais à Paris, le 23 mars 1967.
Groupe de jeunes devant le masque funéraire du pharaon Toutankhamon lors de l'exposition 'Toutankhamon et son temps' au musée du Petit Palais à Paris, le 23 mars 1967.
© Getty - Keystone-France/Gamma-Rapho

1967. Christiane Desroches Noblecourt, conservateur au musée du Louvre, présente au printemps 1967 l'exposition "Toutankhamon et son temps" au Petit Palais dont elle est la commissaire générale. L'occasion de se réjouir du grand succès populaire de cette manifestation et de parler de l'art égyptien.

L'égyptologue et conservateur en chef des Musées nationaux, Christiane Desroches Noblecourt, était l'invitée au printemps 1967 de l'émission "Elle et lui" pour présenter l'exposition "Toutankhamon et son temps" dont elle est la commissaire. Cette exposition exceptionnelle a totalisé plus d'un million d'entrées, record absolu pour l'époque. Les visiteurs sont venus nombreux admirer les trésors du tombeau du pharaon mythique. L'égyptologue précise d'emblée que sur les quarante-cinq objets exposés, il s'agit de "quarante-cinq chefs-d’œuvres" sur un trésor qui "contient deux mille objets".

Chaque année le goût de l'archéologie et de l'égyptologie et même le goût des musées, attirés par la reconstitution tout de même très exaltante d'une vie presque complète il y a quelques quatre millénaires, est vraiment quelque chose de visible.

Publicité

Christiane Desroches Noblecourt à propos de l'exposition "Toutankhamon et son temps" le 08/04/1967 sur France Culture.

14 min

C'est non seulement la notion de trésor mais cette notion de pharaon, de roi qui a vécu, dont on peut voir depuis la momie jusqu'aux jouets qu'il employait dans son enfance, qui attire l'imagination de ceux, qui, jusqu'à présent n'étaient pas volontiers le public des expositions. [...] Nous sommes extrêmement touchés de voir que toute une catégorie de gens qui était encore inaccessible à cette notion de l'exposition, afflue vers le Petit Palais.

Elle rappelle non sans humour, la signification des termes obélisque et pyramide -"broches pour enfourner les oies" ou encore "petits pains" - noms donnés "par dérision" par les Grecs aux "plus majestueux et plus magnifiques monuments", "les plus écrasants, les plus lourds que l'humanité ait jamais connus".

Malgré toutes les vengeances qui ont essayé de s'exercer contre Toutankhamon, il a vaincu ses vengeances, il est glorieux et il revit éternellement.

À lire : Christiane Desroches Noblecourt : "Tout est calqué sur la vie du soleil levant et du soleil couchant."

  • "Elle et lui"
  • Première diffusion le 08/04/1967
  • Productrice : Françoise Favier
  • Indexation web : Odile Dereuddre, de la Documentation de Radio France
  • Archive INA - Radio France