Christiane Taubira quitte le gouvernement sur un "désaccord politique majeur"

Publicité

Christiane Taubira quitte le gouvernement sur un "désaccord politique majeur"

Par
Christiane Taubira le 12 janv 2016 sur les bancs du gouvernement à l'Assemblée
Christiane Taubira le 12 janv 2016 sur les bancs du gouvernement à l'Assemblée
© Reuters - Charles Platiau

La ministre de la Justice a démissionné ce mercredi déplorant la révision de la Constitution sur l'extension de la déchéance de nationalité. Cette décision attendue marque le virage sécuritaire d'un gouvernement qui perd l'une de ses dernières cautions de gauche. Par Eric Chaverou.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Christiane Taubira a présenté sa démission au chef de l’État avant le Conseil des ministres, le jour même de la présentation par le Premier ministre de la révision de la Constitution sur l'extension de la déchéance de nationalité. Figure des frondeurs de la gauche, elle met ainsi fin à une situation inconfortable, voire intenable vis-à-vis de François Hollande et Manuel Valls. Elle s'est expliquée à son départ de la place Vendôme cet après-midi, en finissant par citer Aimé Césaire :  

Christiane Taubira : "Je quitte le gouvernement sur un désaccord politique majeur"

1 min

Christiane Taubira saluée par des députés socialistes et écologistes qui se sont levés à l'Assemblée, où s'est rendu Frédéric Says :  

Publicité

La démission de Christiane Taubira vue de l'Assemblée nationale

2 min

Écoutez le commentaire politique de Frédéric Says sur ce dernier acte de ce qui avait été appelé "la clarification", entamée avec les départs de Benoît Hamon, Arnaud Montebourg et Aurélie Filipetti :  

Le départ de Christiane Taubira : dernier acte de la "clarification"

1 min

Deux réformes marquées à gauche : une sociétale, l'autre judiciaire

Nommée garde des Sceaux dès le premier gouvernement Ayrault en mai 2012, Christiane Taubira a notamment fait adopter la loi ouvrant le mariage aux couples de personnes de même sexe. Et une réforme pénale, qui crée une nouvelle sanction, la contrainte pénale. Précisions d'Antoine Marette :

Le bilan de Christiane Taubira

1 min

Les dates clés de Christiane Taubira
Les dates clés de Christiane Taubira
© Radio France - Idé

Un remplaçant proche de Manuel Valls

De formation juriste, Jean-Jacques Urvoas était jusqu'ici député du Finistère et président de la commission des Lois de l'Assemblée nationale. Réputé proche également des syndicats de policiers, il fut aussi le monsieur sécurité du PS et le rapporteur de la dernière loi sur le renseignement. A 56 ans, il incarne ce changement de cap gouvernemental analyse Benoît Bouscarel :  

Portrait de Jean-Jacques Urvoas, nouveau Garde des Sceaux

1 min

Les dates clés de Jean-Jacques Urvoas
Les dates clés de Jean-Jacques Urvoas
© Radio France - Idé

>>> Découvrez aussi une archive sonore de Christiane Taubira de 2001, dans l'émission "Pot au feu", dans laquelle elle déclarait : "La nation française n’est pas une nation recroquevillée"