Publicité

Christine Ockrent reçoit Mikhaïl Khodorkosvki

Par

Interview exclusive dans Affaires étrangères Samedi 8 novembre 12h45 – 13h30 sur France Culture
Pour son premier entretien à une radio française, l'ancien oligarque russe, qui a passé 10 ans en détention par la volonté de Vladimir Poutine, a choisi France Culture. Il s’exprime au micro de Christine Ockrent, productrice du magazine géopolitique « Affaires étrangères » samedi 8 novembre 12h45 – 13h30.

**Mikhaïl Khodorskosvki ** évoque la chute du Mur de Berlin, la nature du système Poutine, les leçons de sa détention, les erreurs occidentales dans la crise ukrainienne, la livraison des Mistral.

Publicité

**- En 10 ans de prison, ce qui a changé pour moi : **

Aujourd’hui, la chose la plus importante, c’est le changement de la perception du temps...Aujourd'hui je regarde autour de moi et je m’étonne quand j’entends les gens dire : une année c'est beaucoup… 10 ans, c’est comme quelques journées. Quand une personne est en prison… toutes les choses importantes, pour cette personne, se passaient en dehors de la prison. Donc, cela se passait dans un monde pour lequel j’étais quasiment mort… et j’en ai pris l’habitude… avec le temps .

- la politique du Kremlin face aux sanctions occidentales?

Les sanctions par elles-mêmes n'infléchiront pas Poutine, mais elles peuvent créer une ambiance qui peut favoriser les changements.... Pour ses proches, Poutine, il est un véritable tsar, un autocrate, comme Louis XIV. Les mousquetaires sont très bien payés… Ils comprennent très bien que leur destin dépend de Vladimir Poutine… On voit aujourd'hui ce qu'est un véritable oligarque : ce n'est pas seulement la richesse, l'influence politique, c'est aussi l'autorité sur les forces de l'ordre comme Igor Setchine (président de la compagnie Rosneft).

**- sur la crise ukrainienne : **

La grande erreur de l'Occident dans la crise ukrainienne, c'est de ne pas intervenir en fonction de valeurs morales. C'est d'oublier de dire : on refuse de traiter avec des gens qui volent le pays et qui, pour se couvrir, se lancent dans une aventure militaire aventureuse.

- sur la livraison des Mistral par la France à la Russie :

En termes militaires, ce n'est pas très important. Mais d'un point de vue plus symbolique, cette vente montre comment sont respectées ces sanctions occidentales, cela montre leur vraie valeur...

En partenariat avec

Courrier International
Courrier International

> aller sur la page de l'émission Affaires étrangères de Christine Ockrent