Publicité

Cinq facteurs qui expliquent la puissance iranienne

Par

A l'heure des élections législatives et d'enjeux déterminants pour l'avenir du Moyen-Orient - guerre en Syrie, avenir des Kurdes, nucléaire, conflit entre chiisme et sunnisme - dans lesquels le pays est impliqué, voici cinq aspects qui prouvent la puissance régionale du pays.

1- Une position géographique au carrefour des enjeux géopolitiques

Grand comme trois fois la France, l'Iran occupe le 18e rang mondial avec ses 1.648.000 m2 - au Moyen-Orient, seuls l'Arabie saoudite et le Kazakhstan sont plus étendus. Avec une quinzaine d'Etats frontaliers et trois accès à des mers (Caspienne, golfe persique, mer d'Oman), le pays se situe à la charnière des mondes arabe, turc, indien et russe. Sa politique étrangère se déploie aussi bien au Sud (golfe persique, Océan indien), à l'ouest (Orient arabe), au nord-ouest (Turquie, Caucase), au nord-est (Asie centrale), qu'à l'est (Afghanistan et Pakistan), soit cinq orientations stratégiques dans des zones clés de la géopolitique actuelle.

2- Un géant démographique régional

19e pays le plus peuplé au monde, l'Iran ne voit que deux pays du Moyen-Orient contenir une population plus importante : l'Egypte (86,9 millions) et la Turquie (81,6 millions). Sa population représente celle combinée de sept de ses voisins du Golfe persique.

Publicité

3- Une puissance militaire

Le total des forces armées iraniennes s'élevait en 2013 à 563.000 personnes, comprenant l'armée nationale et les Gardiens de la révolution islamique, ainsi que les forces paramilitaires. Hors des frontières, le pays peut compter sur des bras armés relais comme la force d'élite Al-Qods (Jérusalem) des Gardiens de la révolution, le Hezbollah libanais, l'organisation Badr ou quelques unes des nombreuses milices irakiennes et syriennes qui ont émergé depuis cinq ans.

4- Des ressources énergétiques

L'Iran détient l'un des plus importants gisements de pétrole et de gaz naturel du monde, même si production et exportation ne sont pas à le mesure de ces réserves. L'Iran se situe au :

  • 4e rang mondial au plan des ressources pétrolières prouvées avec 9,3%, derrière le Venezuela (17,5%), l'Arabie saoudite (15,7%) et le Canada (10,2%)
  • 1er rang au plan des ressources gazières avec 18,2% des réserves prouvées, devant la Russie (17,4%).
  • 19e rang économique derrière l'Australie, en termes de parité de pouvoir d'achat.

5- Un "soft power" scientifique

Depuis 1999, l'Iran a dépassé le Pakistan, la Malaisie et l'Afrique du Sud dans l'édition scientifique. L'excellence des établissements d'enseignement technique, supérieur et universitaire où les filles sont nombreuses (52%), est démontrée notamment par le nombre d'articles publiés dans les revues académiques internationales par des chercheurs iraniens - le rapport de l'UNESCO "The current status of Science around the World" (2010) en chiffrait 13.569 pour l'année 2008.

Sources : La Documentation française, "Questions internationales", '"L'Iran, le retour", n°77 janvier-février 2016, "Iran, la nouvelle puissance régionale", article de Mohammad-Reza Djalili et Thierry Kellner, et ONU, banque mondiale, base de données 2013.

A ECOUTER SUR FRANCE CULTURE

Le suivi de la campagne et des élections législatives par Ludovic Piedtenu, le correspondant de France Culture en Iran, dans les journaux de la Rédaction
L'entretien exclusif avec Hassan Rohani, Président de la République islamique d'Iran (28 janvier 2016) 
"Affaires étrangères" : "Le réveil de la Perse" (20 février 2016). Christine Ockrent revient avec ses invités sur la situation en Iran après l'accord sur le nucléaire, l'été dernier, et une semaine avant les élections législatives et le renouvellement de l'Assemblée des experts chargés de nommer le successeur du guide suprême.
"L'Iran, la puissance chiite", Magazine de la Rédaction de Ludovic Piedtenu (26 décembre 2014) : A Téhéran, la capitale, au Mausolée de Jamkaran, et dans la ville sainte chiite de Qom, Ludovic Piedtenu a croisé Ayatollahs, Mollahs et fidèles. Il est aussi allé à la rencontre de parlementaires iraniens et de responsables militaires pour comprendre comment la République Islamique d'Iran fait du chiisme un pouvoir, comment la religion permet aujourd'hui un jeu d'influence dans la région : en Irak, en Syrie, au Liban et au-delà de ce "croissant chiite". Voir également à cette occasion, notre dossier "au cœur de l'Iran".
"L'Iran via twitter" : Les comptes de référence pour suivre l'actualité iranienne, depuis l'Iran, recommandés par @ludovicpiedtenu.