Publicité

Claude Lanzmann : "Le portrait de l'antisémite brossé par Sartre sera toujours inégalé"

Claude Lanzmann le 23 mai 1985 à Paris, après avoir reçu le Prix des Arts et des Lettres par le président du Jury de la fondation du Judaïsme français.
Claude Lanzmann le 23 mai 1985 à Paris, après avoir reçu le Prix des Arts et des Lettres par le président du Jury de la fondation du Judaïsme français.
© AFP - Joël Robine

2005. Troisième opus de la série "A voix nue" avec Claude Lanzmann diffusé en 2005. L'écrivain se souvient de sa montée dans le maquis d'Auvergne, des combats contre les Allemands mais aussi de sa découverte de "L'Etre et le Néant" de Jean-Paul Sartre.

Dans ce troisième entretien d'"A voix nue", Claude Lanzmann se plonge dans ses souvenirs de guerre. Engagé dans la Résistance, il raconte en quoi "le temps de la montée au maquis approchait" au début de 1944.

Claude Lanzmann, encore lycéen, évoque aussi sa découverte grâce à un camarade de lycée, de L'Etre et le Néant de Jean-Paul Sartre qui venait de paraître : "La philosophie n'attend pas le nombre des années". 

Publicité

Claude Lanzmann dans "A voix nue" le 28/12/2005 sur France Culture. 3/10

24 min

On ne se trompait pas en 1943 sur le sens d'un livre comme L'être et le néant par Jean-Paul Sartre, c'était une ontologie de la liberté. Et aussi [...] l'importance qu'ont eu pour moi les Réflexions sur la question juive après la guerre. Ça a été un livre à tous égards libérateur.

  • "A voix nue 3/10"
  • Première diffusion le 28/12/2005
  • Producteur : Laure Adler
  • Réalisation : Doria Zénine
  • Indexation web : Odile Dereuddre, de la Documentation de Radio France