Publicité

Claude Régy : "Le silence est aussi une forme d'écriture"

Claude Régy le 12 novembre 2015.
Claude Régy le 12 novembre 2015.
© AFP - Joël SAGET

2006. Dernier volet d'une série de cinq entretiens de Laure Adler avec le metteur en scène Claude Régy qui s'exprime sur la subversion du théâtre, et sur l'importance du silence, du vide, de "l'incréé" comme "contre poids" dans l'écriture théâtrale.

Cinquième et dernier entretien avec Claude Régy dans la série "A voix nue" diffusée en 2006, dans lequel le metteur en scène explique partir "en guerre contre le théâtre politique, contre le théâtre qui contiendrait des messages, des leçons". Il apporte alors sa définition de ce que devrait être le théâtre :

Je pense que le théâtre doit être nécessairement extrêmement subversif, il doit révolutionner quelque chose, faire passer ce qui est dessous, dessus. Le théâtre doit être violent, comme je le disais de l'écriture, de la transgression d'un interdit.

Publicité

"A voix nue" 5/5 avec Claude Régy le 14/07/2006 sur France Culture.

25 min

Claude Régy s’explique sur sa mise en scène de la pièce 4.48 Psychose de Sarah Kane avec Isabelle Huppert qu'il rend immobile, "littéralement clouée", "comme transparente", "pour laisser complètement se voir l'essence du texte" : "On laissait simplement la violence du texte agir sur chaque personne."

Beaucoup de gens viennent écouter la musique qu'ils attendent, voir la peinture qu'ils attendent, voir le théâtre qu'ils attendent. Ils aiment revoir ce qu'ils ont déjà vu et ils n'aiment pas qu'on les sorte des limites du connu parce c'est rassurant, il n'y a pas d'aventure, il n'y a pas de "hors d'attente".

  • "A voix nue" avec Claude Régy 5/5
  • Diffusion du 14/07/2006
  • Producteur : Laure Adler
  • Réalisation : Diphy Mariani
  • Indexation web : Odile Dereuddre, de la Documentation de Radio France