Publicité

Coévolution des plantes et des pollinisateurs face aux changements globaux

Par
 abeille dans le jardin par Guy Pracros
abeille dans le jardin par Guy Pracros
- Adobe Stock

Doctorante au sein de l'Institut d’Écologie et des Sciences de l'Environnement de Paris, Avril Weinbach étudie le rôle des interactions entre les plantes et les pollinisateurs dans la coévolution de ces différentes espèces.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

À l’aide de modèles mathématiques, elle cherche à comprendre comment certaines caractéristiques biologiques des plantes et des pollinisateurs vont évoluer face à des changements environnementaux souvent d’origine humaine, les changements globaux. Elle analyse par exemple l’impact du déclin récent des pollinisateurs sur l’évolution de l’attractivité des fleurs (parfum, nectar, floraison)  ; ou encore l’effet de la disponibilité florale sur l’évolution des périodes d’activité saisonnière des pollinisateurs. Cette disponibilité en fleurs va notamment varier selon le mode de gestion des espaces sauvages, agricoles ou urbains.

Thèse sous la direction de Nicolas Loeuille et Elisa Thébault - Sorbonne Université

Publicité

Série Objet de recherche développée par la Direction de la communication  et le Service audiovisuel de la Faculté des Lettres Sorbonne Université