Publicité

Collection //Acid Cheese Corporation - La tribune de la cuisine contestataire//

Une collection proposée par Amandine Casadamont

Proposer à une personnalité (chefs, plasticiens, performers, critiques, historiens, designers, auteurs…) d’inventer une recette engagée, décalée, contestataire, permettant un questionnement sur nos pratiques de tables mais aussi sur la société en général. Comment la cuisine peut elle être politique ? Nous leur proposons une tribune ouverte, permettant ainsi de soulever des problématiques par l’invention d’une recette de cuisine. (comestible où pas)

Publicité

Rendez vous dans sa cuisine, micro ouvert! Le chef réalise sa nouvelle recette devant nous, tout en nous expliquant comment faire.

Ainsi l’auditeur à non seulement les moyens de réaliser une nouvelle recette (comestible où in mangeable) mais surtout la vision et la réflexion d’un créateur, d’un artiste, qui va au delà du « beau » et du « comestible » .La matière comestible est une matière plastique permettant d’exprimer des idées et son procédé une méthode pour aboutir à une œuvre.

**- Le « *Tête Têtes, dîner de têtes * » de Marc Bretillot (10'22 - 1e diffusion: 22 mars 2010 - réalisation ** Manoushak Fashahi)

Marc Bretillot
Marc Bretillot
- Hervé Ternisien

Marc Bretillot Hervé Ternisien © Libre de droit

Marc Brétillot, designer culinaire, nous propose un dîner en tête-à-tête et cousu de têtes, de quoi nous faire perdre la tête…

  • Mixture de têtes de crevettes,
  • tête de veau, avec la langue, et légumes bonne conscience à l’envie,
  • tête de nègre sûrement pas.

- Le "Stromboli" de Marie Chemorin ** (10' - 1ere diffusion: 30 mars 2010 - réalisation ** Manoushak Fashahi)

Le Stromboli
Le Stromboli
- Régine Abadia

Le Stromboli © Régine Abadia

« Pour exorciser nos peurs, mangeons-les ! » et avec ça ? Une recette devinette ! Quelle peur allons-nous exorciser ce soir ?? Quelle angoisse allons- nous dévorer ? « Et Pourquoi une civilisation nait-elle et meurt ? » um…um…

Marie Chemorin, auteure culinaire, travaille sur des paysages culinaires en diptyque ou en triptyque, des métamorphoses naturelles ou écologiques entrainant des tragédies ou des bouleversements irréversibles. “Jamais dramatiques, toujours une goutte d’humeur, la tragédie au final devient perversement délicieuse.” Alors, quelqu’un a deviné ? Réponse à la fin de la recette !

**- "L'Omelette de belligérance et Tisane à la mélancolie" de Sabine Pigalle (5'02 - 1e diffusion : **8 avril 2010 - ** réalisation: Manoushak Fashahi) **

Tisane mélancolique
Tisane mélancolique
- Sabine Pigalle

Tisane mélancolique © Sabine Pigalle

Sabine Pigalle est photographe plasticienne. Son travail est basé sur des associations d'idées qui lient le texte a l'image. Le concept "vous êtes ce que vous mangez" s'inverse en "vous mangez ce que vous êtes". En simulant l'élaboration de recettes, les descriptions de traits de personnalité sont illustrées d'images icones fonctionnant comme des pictogrammes, et font de ”Toxi Food ” un recueil de recettes immangeables constituant une digression autour de la nature humaine, en insistant avec dérision sur les cotes négatifs et peu reluisant que la société cherche généralement a dissimuler ... Au menu : “Omelette de belligérance et Tisane à la mélancolie”.

- Le "Savoureux de toi" de Philippe Mayaux (13' - 1e diffusion : 27 mai 2010 - réalisation: Angélique Tibau )

Le "Savoureux de toi"
Le "Savoureux de toi"
- Amandine Casadamont

Le "Savoureux de toi" © Amandine Casadamont

Philippe Mayaux, artiste plasticien.

Aujourd'hui une "plastisserie" cannibale: "Savoureux de toi"

A déguster sans modération...

- La "vanité de céleri rave version art brut” de Caroline Champion (11'33 - 1e diffusion : 30 juin 2010 - réalisation Angélique Tibau)

“la vanité de céleri rave version art brut”
“la vanité de céleri rave version art brut”

“la vanité de céleri rave version art brut” © Caroline Champion

Caroline Champion nous propose une recette-performance qui s'inscrit dans le protocole de la série 'ExpérimenTable, destinée à ouvrir un espace de parole au cœur de la ville, à partir d’un élément culturellement fort : la table. Ici, la table devient établi, dressé dans un lieu institutionnel de l'art où, traditionnellement, la cuisine n'a pas sa place. Matière éphémère, corporéité, besoin, comment la cuisine pourrait-elle en effet aspirer à faire œuvre d’art ? Pourtant, aujourd'hui, le syntagme « art culinaire » envahit les discours, les cuisiniers laissent de côté l'artisanat et aspirent à rejoindre le panthéon des artistes. Au même moment, performeurs, plasticiens et designers s'emparent de la matière alimentaire … Alors, doit-on considérer que la cuisine est fondamentalement hors d'œuvre ? Vanité au céleri rave, version art brut : Une recette à déguster avec des pinceaux!

- La "Recette soustraite" de Maya Benkelaya (8'01 - 1e diffusion : 19 juillet 2010 - réalisation : Angélique Tibau)

La "Recette soustraite"
La "Recette soustraite"
- Maya Benkelaya

La "Recette soustraite" Maya Benkelaya©Maya Benkelaya

Maya Benkelaya, artiste plasticienne, tente de produire de l’art pour ne rien produire. Elle développe une recherche graphique et sculpturale qui met en scène des formes inférieures, absurdes ou inconfortables toujours liées au corps. Selon une certaine économie de moyens et par l'étirement, la disproportion, la répétition d’accessoires et de matériaux divers (cuir, latex ou silicone ; matériel sportif, orthopédique ou médical), elle réalise des objets et des installations qui invitent le corps à un relâchement, à une contrainte ou à un embarras.

- L '"Orphyc memory sausage" de Mimi Oka et Doug Fitch (13'14 - 1e diffusion :** 31 aout 2010, réalisation** :** Angélique Tibau)**

Memory sausage
Memory sausage
- Lee Clayton-Doug Fitch

Memory sausage ©Lee Clayton-Doug Fitch

Artistes de subsistance, **Mimi Oka et Doug Fitch ** présentent: “ Orphyc memory sausage” ou comment mettre en saucisses des tranches de vie, pour une bonne farce de mémoire collective.

En 15 ans, **Mimi Oka ** et **Doug Fitch ** ont créé une série d’explorations dans l’univers du comestible au fil de repas expérimentaux multi-sensoriels joyeusement intitulés **"Fêtes Orphiques", ** en hommage à Guillaume Apollinaire et aux orphistes, premiers peintres non figuratifs issus du cubisme aspirant à la pureté de l’expression. Cuisiniers, hôtes, artistes, conteurs, sculpteurs… Mimi Oka et Doug Fitch composent des tableaux vivants avec de la nourriture, créent des installations comestibles ou non, préparent de copieux banquets s’inspirant de jeux de mots, d’anecdotes, de tableaux, avec un sens poétique non dénué d’humour. Leurs fêtes orphiques en tant qu’œuvres collectives, vivantes et éphémères échappent au cadre de la galerie comme à celui du musée. Seules les photos et les vidéos rendent compte de ces performances plus théâtrales que plasticiennes où la table se fait scène de jeu, où le convive est tout autant spectateur qu’acteur, où les pratiques culinaires sont transcendées pour donner naissance à une nouvelle gestuel.


- "La salle à manger mobile" de Andréa Weiner, Nathalie Redard et Laeticia Bertrand (10'54 - 1e diffusion: 23 septembre 2010 - réalisation: Angélique Tibau)

Les filles de la librairie la cocotte (Paris 11e), Andréa Weiner, Nathalie Redard et Laeticia Bertrand présentent “la salle à manger mobile”, une proposition astucieuse et conviviale pour déguster la soupe populaire.


- ** "Acid Cheese corporation made in california - Mise en spoon" de ** Bettina Hubby ( 12'28 - 1e diffusion 19 janvier 2011)

Bettina Hubby est une artiste qui vit à Los Angeles. Mise en Spoon, est un recette composée d'ingrédients qui ont été choisi non pas pour leur vertu ou leur goût, mais pour leur forme. Bettina Hubby nous interroge sur notre manière de consommer, en demandant aux aliments de “faire la cuillère”. Bonne appétit!

Bettina Hubby
Bettina Hubby

Bettina Hubby ©Bettina Hubby