Publicité

Comédie-Française, Bagdad, algorithmes : la Session de rattrapage

Par
Sinjar, Rio, Paris
Sinjar, Rio, Paris
- Maxppp, Reuters

Sélection. Retrouvez chaque samedi la sélection hebdomadaire des programmes de France Culture à réécouter.

Abonnez-vous gratuitement pour recevoir chaque semaine la Session de rattrapage par email

Bonjour à toutes et à tous,

Publicité

la Session de rattrapage se fait estivale, à l'unisson de la grille d'été de France Culture qui a débuté lundi. Retrouvez chaque samedi nos séries, dont une "Grande traversée" documentaire, et une sélection d'émissions de la semaine écoulée. Au menu aujourd'hui: la Comédie-Française, les violences de Daech ou encore la pleine conscience de Christophe André. Bonnes écoutes (et bon été) ! Florent Latrive

LES SÉRIES D'ÉTÉ

La Comédie-Française au XVIIIe siècle.
La Comédie-Française au XVIIIe siècle.
- .

Trois coups. C'est la seule troupe du service public, et un symbole du théâtre mondial: la Comédie-Française est née en 1680 d'un décret du roi Louis XIV. La "maison de Molière" -comme on l'appelle aussi même si ce dernier, patron de l'institution, est mort depuis sept ans à son ouverture- se raconte et se rencontre, avec ses secrets et ses personnages historiques. (Grande traversée: une saison au Théâtre Français, 5x2h)

Régis Debray face à l'histoire. "Qui ne se raconte pas des histoires ne fera jamais l’histoire", dit le philosophie Régis Debray dans le premier opus de cette série à la fois intime et réflexive: les légendes seules sont aptes à mettre les hommes en mouvement et il est temps de s'intéresser au sens parfois équivoque du mot "histoire". (Croyances historiques, 5x1h)

Sport et musique. Entre Euro et JO, plongée dans la culture musicale du sport, de ses enjeux et des musiques qu'ils ont inspirés  : de l'hymne olympique des jeux nazis de 1936 composé sur mesure par Richard Strauss au essais (cocasses) au micro du footballeur Dominique Rocheteau, en passant par les culture musicales et sportives mêlées des plages de Copacabana. (Culture musique, 5x1h)

PENDANT QUE VOUS N'ÉCOUTIEZ PAS...

La ville de Sinjar, en Irak, reprise à Daech fin 2015.
La ville de Sinjar, en Irak, reprise à Daech fin 2015.
© Maxppp - RNAUD DUMONTIER: PHOTOPQR/LE PARISIEN

Géopolitique du sang. Daech encourageait ses partisans à verser le sang pour le ramadan. L’attentat à Bagdad du dimanche 3 juillet, dans le quartier de Karrada, le plus meurtrier depuis 2003, culmine dans l’horreur et met en lumière la situation de l'Irakn, entre victoire militaire contre Daech et échec sécuritraire. (Du grain à moudre, 39 min)

Loup y es-tu ? Il a mauvaise presse dans les contes mais il suffit de découvrir son univers pour se départir de ces clichés : vous avez rendez-vous avec les loups, du couple dominant Alpha, jusqu’au souffre-douleur de la meute, Omega, à la découverte de leur langage corporel et des modulations de leurs hurlements. (Pas si bêtes, la chronique du monde sonore animal, 4 min)

La recette du monde. Le langage algorithmique dépasse le seul cadre informatique et est d’une richesse expressive suffisante pour faire face à la haute complexité descriptive du monde vivant : les bancs de poissons, les nuées d’oiseaux, la transmission de rumeurs... Récit historique, épistémologique et pédagogique par Bernard Chazelle, maître es-algorithmes. (Collège de France: 40 leçons inaugurales, 1h)

Les sons meurent aussi. 50% des sons du monde ont disparu en 50 ans… C’est le constat de Bernie Krause, qui a enregistré la polyphonie de la nature durant ce laps de temps (portrait). Jusqu’au 8 janvier prochain, la Fondation Cartier propose une immersion par les oreilles dans le travail de ce bioacousticien, à travers plusieurs niches auditives : du Zimbabwe à l’Alaska, en passant par le Pacifique. (La Grande Table, 1h)

LA CITATION

Cette semaine, nous écoutons le conseil du psychiatre Christophe André, qui nous donne l'une des clefs du bonheur (Trois minutes pour méditer, 3 min)

"Pour savourer, il faut s’arrêter, il faut s’arrêter pour regarder le ciel, le soleil, écouter l’oiseau qui chante, l’enfant qui rit. S’arrêter pour déguster cette gorgée d’eau, de thé, de café, ce fruit. S’arrêter sur n’importe quel petit rien, n’importe quel petit bout de vie qui nous touche, nous réjouit. Par exemple que se passe-t-il de doux, de beau, de réjouissant pour vous, autour de vous, à cet instant, juste maintenant ?"

La Session est terminée pour cette semaine. Pour allier les plaisirs de la radio à ceux de la lecture, un petit cadeau pour finir : une relecture avec les oreilles de Boussole, de Mathias Enard, à travers une sélection d'archives de France Culture en écho à des passages de son livre, prix Goncourt 2015. A la semaine prochaine !

Abonnez-vous pour recevoir chaque semaine la Session de rattrapage par email