Comment faire vivre les collections d’un musée ? Le cas du MUCEM

Publicité

Comment faire vivre les collections d’un musée ? Le cas du MUCEM

Par
Le Métier de conservateur. Comment faire vivre les collections d’un musée ? Le cas du MUCEM
Le Métier de conservateur. Comment faire vivre les collections d’un musée ? Le cas du MUCEM
- CC by Vermifuge 654 NC

Le conservateur d’un musée doit faire vivre les collections de son institution, qu’elles soient exposées ou en réserve, mission indissociable de la gestion administrative de l’institution.

Cette mission se manifeste par des expositions permanentes et temporaires, mais aussi par la mise en place d’actions pédagogiques, d’évènements et à travers l’ouverture des réserves aux chercheurs. Supports culturels et scientifiques, les collections sont régulièrement enrichies et documentées, selon une orientation définie par le conservateur. L’Institut national du patrimoine propose d’aborder leur gestion et leur valorisation au quotidien à travers le témoignage d’Emilie Girard, ancienne élève de l’INP et conservateur au Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée, qui s’occupe des collections et des réserves du musées depuis 11 ans.

Il existe deux moyens d’enrichir les collections : faire des campagnes collectes […] et suivre les actualités du marché de l’art.

Publicité

Intervention enregistrée le 17 février 2014 dans le cadre du colloques « Le conservateur du patrimoine, acteur de l’Education artistique et culturelle »

Pour afficher ce contenu SoundCloud, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Etablissement d’enseignement supérieur sous la tutelle du ministère de la Culture, l’Institut national du patrimoine forme les conservateurs du patrimoine de l’Etat, des collectivités territoriales et de la ville de Paris

La formation initiale d’application des conservateurs est accessible via un concours de la fonction publique de l’Etat, des collectivités territoriales et de la ville de Paris de catégorie A. Une fois admis, l’élève conservateur du patrimoine suit un cursus de 18 mois, faisant alterner stages et enseignements. Dès la présentation du concours, les élèves ont le choix entre cinq formations : Musées, Archives, Archéologie, Monuments Historiques – Inventaire et Patrimoine scientifique technique et naturel. Leurs missions sont le classement, l’étude, la conservation, la valorisation et l’enrichissement du patrimoine national.