Publicité

Comment "le Fils de Saul" répond à la difficile question de la représentation de la Shoah à l'écran

Par

Se pose la question même de faire partager au spectateur une sorte "d'immersion" dans les camps de la mort.

"Le Fils de Saul", film du Hongrois László Nemes sur les Sonderkommando du camp d'Auschwitz, sort ce mercredi dans les salles. Il avait été présenté au mois de mai lors du Festival de Cannes où il a obtenu le Grand Prix. Après "Nuit et brouillard", "la Liste de Schindler" ou "la Vie est belle", ce long-métrage repose une nouvelle fois la difficile question de la représentation de la Shoah à l'écran, en particulier dans un film de fiction. La question même de faire partager au spectateur une sorte "d'immersion" dans les camps de la mort.

Le Fils de Saul
Le Fils de Saul

Ce mercredi, le Journal des idées de Jacques Munier revient sur quelques-unes des réactions, rejet ou adhésion, au "Fils de Saul"

Publicité

Le journal des idées de Jacques Munier

4 min

La Dispute en cinéma discutait elle aussi du "Fils de Saul" avec les critiques Charlotte Garson et Antoine Guillot, avec beaucoup de d'admiration pour ce "film d'une génération" sur la Shoah

undefined

0 min

Le réalisateur László Nemes était l'invité de Ping Pong. Il y livre son ambition : tout faire passer à travers son personnage principal, Saul, et laisser au spectateur la tâche de reconstituer ce qui se passe autour

László Nemes & Mikhail Rudy

50 min

László Nemes également dans Projection privée, interrogé par Michel Ciment. Où l'on apprend notamment qu'il a refusé une vision émotive et rassurante de cet enfer, au profit d'un cinéma organique et immersif, et que Claude Lanzmann l'a adoubé

László Nemes

1h 00

Au mois de mai, lors du Festival de Cannes, il était reçu dans La Grande table

LA GRANDE TABLE (1ère partie)

29 min

"Le Fils de Saul" a également été discuté lors d'une table-ronde fiction de La Fabrique de l'histoire

Table ronde fiction - Novembre 2015

51 min