Comment prendre une bonne photo, selon Martin Parr

Publicité

Comment prendre une bonne photo, selon Martin Parr

Par

Vous connaissez sûrement Martin Parr et ses photos aigres-douces. Ce photographe anglais de l’agence Magnum s’est fait connaître avec ses clichés sur ses compatriotes. Ses sujets préférés ? Le mauvais goût, la société de consommation et le tourisme de masse.

Dans sa dernière série Visible/Invisible (jusqu'au 20 octobre 2019 au domaine de Trianon), Martin Parr s’amuse avec les touristes qui se prennent en photo devant le château de Versailles.

Vous pouvez faire de bonnes photos avec un smartphone. Moi je n’en utilise pas car pour mes photos de Versailles, je devais travailler avec des fichiers trop lourds pour pouvoir faire de grands tirages. On n’a plus besoin de matériel de professionnel, tout ce qu’il faut, c’est une bonne histoire.

Publicité

Martin Parr est attiré par la photographie dans sa conception la plus dépouillée. C’est la photo vernaculaire, la photo du quotidien, sans intention artistique.

Martin Parr : "J’apprécie la photo vernaculaire, car ses motivations sont pures. On prend la photo dans un but précis, pas juste pour faire une belle photo. C’est très difficile de dire ce qui fait une bonne photo, il doit y avoir une intention derrière, une contradiction, une ambiguïté et aussi une bonne construction dans l’image. Elle doit attirer l’œil du spectateur, lui donner matière à réfléchir ou même le bousculer. Il doit y avoir un deuxième niveau de lecture."

Le travail de Martin Parr pose la question de la légitimité du travail de photographe et comment se démarquer à l’heure d’Instagram et des smartphones.

Martin Parr : "Instagram est une plateforme intéressante, un peu difficile à utiliser au début. C’est un moyen pour les photographes de diffuser leur travail dans le monde sans passer par un intermédiaire, un éditeur ou un galeriste. C’est vraiment une façon de démocratiser la photo. Les utilisateurs s’en servent pour trouver leur inspiration, c’est pourquoi on a encore besoin des grands noms de la photo pour montrer ce qui est possible avec un appareil photo, une histoire et un rapport au monde particulier. 

Numérique et argentique communiquent de la même manière, ce qui importe, c’est ce que vous racontez et comment vous le faites. Vous devez montrer la relation exclusive entre vous et votre sujet. C’est votre chance de vous démarquer."

27 min