Comprendre le droit au blasphème en France

Publicité

Comprendre le droit au blasphème en France

Blasphème. Comment est-on passé de ce que la Révolution française qualifiait de "crime imaginaire" au mobile des plus meurtrières attaques terroristes que la France ait connues au XXIe siècle ?
Blasphème. Comment est-on passé de ce que la Révolution française qualifiait de "crime imaginaire" au mobile des plus meurtrières attaques terroristes que la France ait connues au XXIe siècle ?
© Getty

Sélection. Comment la notion de blasphème, longtemps considérée désuète, s’est-elle invitée dans le débat sur la liberté d'expression, sourdement d’abord, puis dans le fracas des attentats meurtriers de janvier 2015 ? Une sélection d'émissions pour comprendre la longue histoire de ce "péché de bouche".

La très vive émotion et les multiples interrogations soulevées par l'assassinat de l'enseignant Samuel Paty, survenu à Conflans-Sainte-Honorine le 16 octobre 2020, appellent notamment à une remise en perspective historique de la notion de blasphème. 

Longtemps considérée comme désuète, celle-ci s’est à nouveau invitée dans le débat public après l'attaque terroriste qui a pris pour cible les journalistes de la rédaction de l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo en janvier 2015. Mais avant ces événements tragiques, le "péché de bouche" comme on le nommait au Moyen Âge, était déjà l'objet de vives discussions. Au lendemain de la Révolution française, le délit de blasphème a été expressément aboli. Pour autant, aujourd'hui, certains s'interrogent : sous couvert d’humour ou dans le but de les critiquer, jusqu'où peut-on offenser les croyances d’autrui ? 

Publicité

Cette sélection d'émissions de France Culture propose de retracer l'histoire de la notion de blasphème, afin de mieux comprendre comment, d’un siècle à l’autre, elle a pu se retrouver au centre de conflits idéologiques, prise entre deux grands principes fixés dans la loi française : la liberté d’expression et le respect dû aux croyances de chacun. 

Histoire du blasphème depuis le XVIe siècle

Aujourd’hui, nous vivons dans une culture séculaire où la religion est considérée comme une croyance privée, qui invite à ranger le blasphème, qui n'est plus considéré comme un délit depuis 1881, au rang des moqueries déplaisantes, des sarcasmes de mauvais goût, voire des caricatures malvenues. Mais il n'en a pas toujours été ainsi. Dans ce numéro de Questions d'éthique, Monique Canto-Sperber s’entretient avec l’historien Alain Cabantous.

Questions d'éthique | 13-14
29 min

Dans cette émission de La Fabrique de l'histoire, Emmanuel Laurentin s'entretient avec Jacques de Saint Victor, lauréat du Prix du Livre d'Histoire en 2016 pour son essai Blasphème. Brève histoire d'un "crime imaginaire" (Gallimard).  L'historien du droit y retrace la longue histoire du blasphème en France, depuis le Moyen Âge jusqu'à aujourd'hui.  "Outrage religieux", "crime identitaire", "délit politique" : le blasphème n’a cessé de se métamorphoser avant de déserter, en 1791, puis de réapparaître à l'époque contemporaine. Son invocation, par certains, au nom du respect des "convictions intimes", tend à mettre à l’épreuve le principe de la liberté d’expression.

La Fabrique de l'Histoire
52 min

Le XIXe siècle et l'instauration d'un droit au blasphème

"Dans les sociétés dans lesquelles nous sommes, dans un certain nombre pays dont le nôtre, ce n'est pas la puissance publique qui décrète ce qu'est un blasphème, c'est la personne qui se sent blasphémée, qui se sent atteinte dans un certain nombre de valeurs sur lesquelles elle a construit son existence, sa croyance" explique l'historien Alain Cabantous. Peut-on parler d'un retour du blasphème ? Le blasphème est-il une mauvaise compréhension de ce qui est "sacré ? Ne concerne-t-il d'ailleurs que le contexte religieux ? En examinant le blasphème à la lumière de l'histoire et de ses expressions contemporaines, il est possible de suivre le cheminement qui a conduit à un éclatement de son sens.

Dans l'émission La Grande table en juin 2015, Caroline Broué s'entretenait de ces questions avec l'historien Alain Cabantous et le théologien et président de la Conférence mondiale des religions pour la paix Ghaleb Bencheikh, devenu depuis producteur de l'émission Questions d'islam.

La Grande table (2ème partie)
34 min

Blasphème, outrage à la République ou au chef de l'État, propos licencieux, incitation à la violence ou à la rébellion : il fallut deux ans pour examiner toutes les questions fort actuelles que soulevait la loi votée le 29 juillet 1881 qui garantissait la liberté de la presse en France. L'historien Jean-Noël Jeanneney, producteur de l'émission Concordance des temps, retrace dans cet article très détaillé la genèse de cette loi décisive.