Conférence de l'AFDT "Où en est le droit du travail ?"

Publicité

Conférence de l'AFDT "Où en est le droit du travail ?"

Par
right_to_work_campaign_badge_-_danny_birchall.jpg
right_to_work_campaign_badge_-_danny_birchall.jpg

L’Association française de droit du travail et de la sécurité sociale (AFDT) a organisé le 31 mai 2013 une conférence qui avait pour thème « Où en est le droit du travail ? ».

**© Danny Birchall / Right to work Campaign Badge / Flickr **

L’Association française de droit du travail et de la sécurité sociale (AFDT) a organisé le 31 mai 2013 une conférence qui avait pour thème « Où en est le droit du travail ? ». Pour répondre à cette ambitieuse et complexe question, quatre éminents spécialistes de cette discipline : Gérard Couturier, Professeur émérite à l’Université de Paris I Panthéon Sorbonne, Antoine Jeammaud, Professeur émérite à l’Université Lumière-Lyon 2, Antoine Lyon-Caen, Professeur à l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense et Alain Supiot, Professeur au Collège de France.

Publicité

Le débat a porté notamment sur les changements qu’a connus cette branche du droit au cours des dernières décennies et sur les interprétations susceptibles d’être données à ces changements et plus spécifiquement à ceux affectant l’ordre des sources. Des opinions ont aussi été émises sur la pertinence du constat récurrent de la « crise du droit du travail » et également sur la part du droit dans les actions relatives aux relations du travail. Ont par exemple été évoqués la montée en puissance des droits des personnes et des libertés individuelles et collectives, un accroissement de la représentation des collectifs de travailleurs et de la place de l’élection, la diversification des régimes d’emploi, le développement de la place de la négociation collective, une sophistication des règles d’égalité et de non-discrimination, la constitutionnalisation du droit social, la place toujours plus importante faite aux normes européennes et internationales, la consolidation et la généralisation d’un droit de l’emploi, la promotion volontariste d’un droit des relations professionnelles, la diversification des sources, l’instrumentalisation du droit du travail, la fragmentation du statut salarial, l’inflation et la volatilité des règles, etc….

undefined

0 min