Publicité

Confinement : des initiatives artistiques dans le monde entier

Par
La saxophoniste Yarden Klayman joue sur le toit d'un immeuble à Tel Aviv, en Israël, après l'annulation de son concert en raison du coronavirus, le 23 mars 2020.
La saxophoniste Yarden Klayman joue sur le toit d'un immeuble à Tel Aviv, en Israël, après l'annulation de son concert en raison du coronavirus, le 23 mars 2020.
© AFP - Jack Guez

le fil culture. Que ce soit pour combattre l'ennui, apporter un peu de réconfort ou adresser des messages de prévention, le monde culturel est mobilisé sur l'ensemble de la planète pour faire face à la pandémie de coronavirus. Des initiatives lancées aussi bien par des institutions que des artistes moins connus.

Depuis le début de la pandémie de coronavirus, les initiatives artistiques se sont multipliées à travers le monde. Concerts, chansons, danses et oeuvres en tout genre ont été créées ou ré-interprétées par des personnalités connues ou inconnues. Chaque jour, le monde culturel tente d’apporter un peu de réconfort, de faire passer des messages de prévention ou tout simplement d’aider à lutter contre l'ennui, alors qu’environ un humain sur deux est actuellement confiné ou appelé à rester à la maison.

Des initiatives lancées par les institutions culturelles…

Musées, opéras, théâtres... les grands lieux culturels du monde entier rivalisent d'imagination pour continuer à produire du contenu malgré leur fermeture. Ils sont nombreux à permettre d'accéder gratuitement à leur programmation via leur site internet. C'est le cas notamment pour les opéras de Munich, Stockholm ou Vienne, par exemple. L’Opéra de Vienne propose ainsi chaque jour une nouvelle représentation à suivre gratuitement en ligne. Les Noces de Figaro, Roméo et Juliette, Der Rosenkavalier (Le Chevalier à la rose) ou Cendrillon, dans une version pour enfants, sont ou ont été proposés. L’Opéra de Vienne entend permettre "aux mélomanes du monde entier de continuer de profiter de ses opéras et ballets". Seul inconvénient, prévient l’institution autrichienne, les sous-titres ne sont pas disponibles…

Publicité

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Le théâtre Bolchoï à Moscou diffuse une série de ballets et opéras sur YouTube, accessibles pendant 24 heures après la mise en ligne (la programmation est à retrouver ici). Sur son site, la Philharmonie de Berlin indique : "La Philharmonie est fermée alors nous venons à vous". Outre ses concerts, la Philharmonie propose aussi des interviews et des documentaires sur les artistes. "Nous espérons donner du plaisir au plus de monde possible avec notre musique à travers cette initiative (…) et rester en contact avec notre public, au moins virtuellement", écrit le violoncelliste soliste Olaf Maninger sur le site.

À défaut de pouvoir accueillir du public, comme de nombreux autres musées, le Getty Museum de Los Angeles donne accès à certains de ses contenus en ligne et a aussi lancé une initiative pour le moins originale sur ses réseaux sociaux. Le musée a décidé de faire appel à l'imagination des internautes en leur proposant de reproduire leurs oeuvres d’art préférées à l’aide d’objets qu’ils ont chez eux. Le résultat est plus ou moins convaincant mais cela a le mérite de diffuser l'art et de permettre de s’occuper quelques heures... 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

À lire : Confinement : les musées vivent en ligne

Les 16 pensionnaires de la Villa Médicis à Rome poursuivent leur travail, indique le site internet de la célèbre résidence culturelle. Divers contenus y sont publiés, dont les dernières productions de l’écrivaine Fanny Taillandier. Elle propose ainsi une "chronique littéraire sur le Covid-19 et ses implications dans nos vies et déplacements". Dans son oeuvre En capsule, Fanny Taillandier lit un extrait d’une oeuvre littéraire où il est question de solitude, d’épidémie ou de confinement. La réalisatrice radio Chloé Leblond l’incorpore ensuite à une série de sons issus de son propre confinement. 

Pour afficher ce contenu SoundCloud, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

En février dernier, les organisateurs du Strawberry Music Festival, l’un des plus grands festivals de musique en plein air en Chine, ont proposé durant quatre jours, un "Stay at home Strawberry Festival" alors que les Chinois étaient en plein confinement. Des vidéos de prestations de précédents concerts ou d’artistes durant le confinement ont été diffusées sur le site de partage de vidéos chinois Bilibili pendant cette période.

...ou des artistes

Jouer ensemble mais à distance. C'est l'idée qu'ont eue les musiciens du Théâtre national serbe le 20 mars dernier. En hommage aux Italiens confinés depuis dix jours lors de la publication de la vidéo, l'orchestre a interprété Bella Ciao, chant de révolte italien. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Dans le même style, le compositeur de musique de films Ben Morales Frost, installé à Londres est allé jusqu’à créer un orchestre "spécial confinement". Il a réussi à mobiliser 150 musiciennes et musiciens de 13 pays pour interpréter sa nouvelle pièce orchestrale Flight fantastic. Une initiative qu’il a baptisée Lockdown Orchestra. L’appel a été lancé le 19 mars, une semaine plus tard, le premier "orchestre virtuel" était né. 

Puis, il y a aussi les initiatives individuelles. Depuis le début du confinement, le pianiste virtuose germano-russe Igor Levit donne par exemple un concert d’une vingtaine de minutes en direct chaque soir, depuis son salon. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

D'autres ont la chance de pouvoir faire profiter de leur musique à l'ensemble de leur voisinage. C'est le cas de la violencelliste uruguayenne installée au Panama, Karina Nuñez. Chaque jour à 17 heures, elle s'installe sur son balcon pour ce qu'elle appelle désormais un "Balconcello". Le concert est également diffusé sur les réseaux sociaux de la violoncelliste de l'orchestre symphonique du Panama.

La saxophoniste israélienne Yarden Klayman a elle choisi le toit d'un immeuble pour donner son concert à Tel Aviv, le sien ayant été annulé en raison de la pandémie. 

Le chanteur de Coldplay, Chris Martin, a donné à ses fans un concert #Togetherathome d'une trentaine de minutes sur les réseaux sociaux. Comme il l'explique au début de la vidéo, il aurait dû jouer avec l'ensemble de son groupe ce jour-là mais chaque membre était bloqué dans différents pays, en raison du confinement.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

La flûtiste ougandaise Siima Sabiti, qui "en temps normal gagne sa vie en donnant des récitals dans des mariages", précise cet article de RFI, a lancé, non pas un concert mais une chaîne musicale #UGArtistsChain sur Twitter. "Face à la situation actuelle, nous avons tous besoin de joie dans nos vies. J’invite tous les artistes d’Ouganda à partager une vidéo de leur performance", a écrit sur Twitter Siima Sabiti, avant de partager sa propre vidéo. Un appel lancé aux professionnels comme aux amateurs...

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Privé de scène également, l’humoriste suisse Thomas Wiesel, propose le "Restez chez vous show". Régulièrement, il poste des sketchs tournés avec son téléphone portable sur son canapé. 

Des messages de sensibilisation...

De nombreux chanteurs africains ont pris le micro pour sensibiliser leurs concitoyens au respect des gestes barrières ou du confinement. Sur le continent, seuls quelques pays ont pour le moment mis en place un confinement total ou partiel. En Afrique, jusqu'à présent, plus de 5 300 personnes ont été contaminées par le Covid-19 et 170 en sont mortes, d’après l’AFP.

En Côte d’Ivoire, où le premier décès dû au Covid-19 a été annoncé le 29 mars, la star du coupé-décalé (un genre musical très populaire dans le pays) DJ Kerozen a posté une chanson pour inciter au respect des "consignes d’hygiène" car "l’affaire est sérieuse"

Le chanteur congolais Fally Ipupa (qui s’est produit sur la scène de Bercy fin février et dont la venue avait déclenché des affrontements entre pro et anti-régime, le chanteur étant accusé d’être proche du pouvoir congolais) a lui improvisé quelques notes sur Twitter déclarant "confinement oui, se laver les mains avec du savon, oui très important, le masque oui…" 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Le collectif de rappeurs sénégalais "Y en marre" a réalisé en quelques jours le clip Faguru Ci Coronavirus, qui signifie en wolof "prévenir le coronavirus". On peut notamment y voir les chanteur porter des masques et distribuer du gel hydroalcoolique. 

Au Vietnam, un danseur a décidé de lancer une chorégraphie fin février pour sensibiliser la population au lavage des mains. Baptisé #GhenCoVy ou #HandWashingDance en anglais, la vidéo a été vue plus de quatre millions de fois depuis sa publication et la chorégraphie largement répétée, notamment sur le réseau social très populaire chez les jeunes Tik Tok. La musique est celle d’un clip du gouvernement pour la prévention contre le coronavirus. Il reprend une mélodie bien connue de V-Pop (la pop vietnamienne). 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Autre forme de sensibilisation imaginée cette fois par des policiers indiens. Avant la mise en place du confinement, des agents de la police de Thiruvananthapuram, au sud du pays ont interprété une danse montrant les gestes pour bien se laver les mains. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Et puis certains acteurs, comme Robert de Niro, n’ont pas hésité à participer à des vidéos appelant la population à rester chez elle, afin de stopper la pandémie. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

...ou d'espoir

Arnold Schwarzenegger, lui aussi, utilise les réseaux sociaux, notamment Twitter pour faire passer des messages. En premier lieu, celui de ne pas oublier de remercier les "héros" du quotidien, à savoir le personnel hospitalier, les équipes de supermarchés et de livraison. "J'ai été un héros dans les films d'action - ce sont eux les vrais héros", écrit-il. Pour passer le temps, la star propose aussi des vidéos de son poney nain et de son âne mais c'est une autre histoire... 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Les soignants, en Iran, ont eu besoin de lâcher prise. Alors pour se donner de la force, dans ce pays où la danse est culturelle, le personnel médical s’est livré à quelques minutes dansantes, capturées par des vidéos diffusées ensuite les réseaux sociaux. Dans l'une d'elles, un soignant tient une pancarte où est inscrit "Nous battrons le coronavirus", comme l'écrit la journaliste Negar Mortazavi. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

L'artiste visuel américain Juan Delcan, qui a réalisé toutes une séries d’oeuvres à base d’allumettes, a illustré la nécessité de respecter la distanciation sociale et l’utilité de rester à la maison grâce à une courte vidéo. Des allumettes alignées s’y embrasent les unes après les autres mais le phénomène s’arrête lorsque l’une d’elles se retire de cette file. Pour accompagner ce message visuel, l’artiste a écrit : "Faites votre part et restez chez vous. C’est tout ce que nous pouvons faire".

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Depuis une dizaine de jours, à défaut de pouvoir sortir de chez elle et de dessiner sur les murs de Rio, l’artiste brésilienne Rafamon diffuse ses oeuvres sur un mur via un projecteur. "Un message d’espoir" pour toutes les personnes qui croiseront le chemin de ses oeuvres, dit l’artiste sur son compte Instagram. Le 20 mars dernier, Rafamon écrivait notamment : "Nous traversons un moment que nous n’aurions jamais pensé vivre. Un moment incertain mais qui nous fait réfléchir sur la vie et sur ce qui est essentiel. (…) Chaque nuit de notre quarantaine, j’utiliserai cet immense mur pour concevoir mes dessins. Qu’ils donnent à tout le monde l’espoir que je ressens aujourd’hui. Cela va passer."

Espérons le plus vite possible. 

Pour afficher ce contenu Instagram, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.