Publicité

Congrès du Parti communiste chinois : Xi Jinping en route vers un troisième mandat

Par
Image du président chinois dans une exposition sur l'histoire du Parti communiste chinois (PCC) au bâtiment rouge de l'Université de Pékin, le 7 octobre 2022.
Image du président chinois dans une exposition sur l'histoire du Parti communiste chinois (PCC) au bâtiment rouge de l'Université de Pékin, le 7 octobre 2022.
© AFP - Jade Gao

Le XXe congrès du Parti communiste chinois débute ce dimanche au sein du Palais du peuple à Pékin. C'est l'évènement majeur dans le calendrier politique de la Chine. Il doit permettre à Xi Jinping d'accéder à un troisième mandat inédit au poste de secrétaire général du PCC. Tout est joué d'avance.

Le congrès du Parti communiste est l’évènement majeur dans l'agenda politique de la Chine, qui se déroule tous les cinq ans. Le XXe congrès s'ouvre ce dimanche matin à Pékin, au sein du Palais du peuple, sur la place Tienanmen. Le rituel restera identique. Xi Jinping, entouré des délégués du parti venus de toute la Chine doit prononcer le discours d'ouverture qui avait duré plus de trois heures en 2017. Ce sera le seul moment public. Le congrès se déroule ensuite dans un huis clos total, jusqu'au samedi 22 octobre. Et, sauf coup de théâtre, le 23 octobre, Xi Jinping sera reconduit, devenant le dirigeant chinois le plus puissant depuis le fondateur du régime, Mao Tsé-toung (1949-1976).

Les Enjeux internationaux
16 min

Un congrès suivi dans le monde entier

C'est un rendez-vous crucial, d’abord parce que c’est le moment au cours duquel sont annoncées les grandes évolutions et les nouvelles orientations de la politique chinoise pour les prochaines années, à travers les résolutions décidées par le parti. Et surtout, le congrès permet de désigner pour les cinq années à venir les dirigeants du pays le plus peuplé du monde et de la deuxième puissance économique de la planète. Autant dire que ces annonces sont très attendues, en Chine, mais aussi dans le reste de monde. Le secrétaire général désigné par le parti sera ensuite nommé de manière automatique président de la Chine, au printemps 2023.

Publicité
Affaires étrangères
59 min

Le comité permanent, centre du pouvoir chinois

Pendant le congrès, les près de 2 300 délégués doivent élire le nouveau comité central du parti qui sera ensuite appelé à nommer les 25 membres du bureau politique, et notamment le tout puissant comité permanent du bureau politique, le Politburo, un petit groupe, composé aujourd'hui de sept hommes qui sont au centre du pouvoir en Chine, au cœur de toutes les grandes décisions que prend le pays, avec à leur tête le secrétaire général du PCC, le président Xi Jinping.

Quel renouvellement chez les dirigeants chinois ?
Quel renouvellement chez les dirigeants chinois ?
© Visactu

Ce XXe congrès a un caractère inédit. Il va permettre à Xi Jinping de décrocher un troisième mandat consécutif à la tête du parti, ce qui constitue une première depuis la fin de l’ère Mao.

Au début des années 1980, pour éviter une trop forte concentration du pouvoir entre les mains d’un seul homme, le président Deng Xiaoping avait fixé une limite à deux mandats, mais Xi Jinping a fait modifier le constitution en 2018. Ce congrès est pour le président l’aboutissement de dix années de travail  et de culte de la personnalité pour s’imposer comme le leader incontournable de l’Empire du milieu. Ce congrès devrait confirmer que Xi Jinping est définitivement le seul maître à bord dans le parti et dans le pays.

Le XXe congrès du Parti communiste chinois (PCC) débute ce dimanche 16 octobre au sein du Palais du peuple, à Pékin.
Le XXe congrès du Parti communiste chinois (PCC) débute ce dimanche 16 octobre au sein du Palais du peuple, à Pékin.
© Maxppp - Vincent Isore

Tout est joué d'avance

Un coup de théâtre parait impossible lors de ce congrès. Tout a été décidé à l’avance, négocié pendant plusieurs mois dans le plus grand secret. Le congrès n’est en quelque sorte qu’une grande chambre d’enregistrement. Officiellement, Xi Jinping n’a pas d’opposant frontal au sein du Parti communiste.

Le président est soupçonné d’avoir utilisé une vaste campagne contre la corruption ces dernières années pour éloigner ses rivaux. On a vu encore ces derniers jours plusieurs condamnations à la perpétuité ou à la peine de mort avec sursis.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Xi Jinping peut être contraint à des concessions

Cela n’empêche pas les critiques et certaines rivalités en coulisse. Le culte de la personnalité autour du président ne fait pas forcément l’unanimité et surtout la politique zéro Covid est venue assombrir la fin de ce deuxième mandat. Les Chinois sont lassés par les restrictions interminables. L’économie est touchée de plein fouet. Cela affaiblit le président qui a toujours défendu personnellement cette stratégie contre le Covid. Cela pourrait conduire le leader communiste à quelques concessions, dans la composition du futur bureau politique.

"Le plus important", explique le chercheur français basé à Hong-Kong Jean-Pierre Cabestan, "est de voir qui va faire partie de la nouvelle direction du parti et si cette direction est le reflet d'un rapport de force encore équilibré entre la faction de Xi Jinping et les autres factions en présence, notamment celle autour de son prédécesseur Hu Jintao et celle autour du prédécesseur de son prédécesseur Jiang Zemin. Je pense que Xi Jinping devra faire avec des représentants d'un certain nombre d'autres factions." Mais sans vraiment changer la donne.

Théoriquement, suite à la réforme de la constitution, Xi Jinping, âgé de 69 ans, peut rester président à vie de la Chine.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.