Publicité

COP 21 : possible entrée en vigueur de l'accord de Paris avant fin 2016

François Hollande lors de la COP21 à Paris
François Hollande lors de la COP21 à Paris
© AFP - JACKY NAEGELEN / POOL / AFP

Signé par 180 Etats depuis la fin de la COP 21, l'accord de Paris pourrait rentrer en vigueur avant la fin d'année 2016. Pour cela, il va falloir une ratification des Etats-Unis et la Chine.

Près de huit mois après la fin de la COP21, et alors que la COP22 au Maroc se prépare, l'accord de Paris signé par 180 Etats est encore loin d'être entré en vigueur. Et pour cause, seulement 22 pays ont ratifié l'accord. Des pays qui ne représentent même pas 1% des émissions de gaz à effet de serre (GES).

C'est bien loin des 55 pays représentant 55% des émissions de CO2 nécessaires pour que l'accord entre en vigueur. Mais cet état de fait ne doit pas forcément inciter au pessimisme. Les Iles Marshall, fortement engagées dans la lutte contre le réchauffement climatique, ont publié une étude vendredi 5 août sur les chances de ratification avant la fin d'année. Selon cette étude, 58 pays ont promis de ratifier l'accord de Paris, ils représenteraient 54% des émissions de GES. Il manquerait un souffle pour que l'accord devienne alors contraignant.

Publicité
Les engagements de la COP21
Les engagements de la COP21
- VisActu

Barack Obama veut ratifier l'accord avant la fin de son mandat

L'entrée en vigueur de cet accord tient surtout à la volonté des plus gros pollueurs : Chine et Etats-Unis. A eux deux, ils représentent près de 38% des émissions. Le réseau action climat est plutôt optimiste sur la question.

"Les deux pays se parlent beaucoup et veulent organiser une ratification simultanée La Maison Blanche veut ratifier l'accord avant le départ d'Obama, comme cela l'accord deviendra intouchable pendant quatre ans. Même si Donald Trump est élu, il ne pourra pas dénoncer cet accord."

L'Union européenne en question

En plus des Etats-Unis et de la Chine, l'Union européenne va également devoir ratifier cet accord. Dans l'UE actuellement, seule la France et la Hongrie ont ratifié. Pour que la voix européenne compte dans l'entrée en vigueur, il faut que les 28 pays ratifient l'accord. "Or il y a plusieurs point de divergence : certains pays aimeraient que l'effort soit divisé entre les différents pays. Certains comme la France veulent d'abord ratifier et fixer les conditions ensuite. Et pour ne rien arranger, le Brexit met le dossier COP21 de côté" explique-t-on au réseau action climat.

A réécouter : Planète Terre : La COP 21, six mois après : accord historique ou poudre aux yeux ?

La planète "à crédit"

Une entrée en vigueur ne sauverait pas la planète immédiatement pour autant, certains experts expliquent qu'il faut d'abord stabiliser les émissions de GES avant 2020. Au réseau action climat, on insiste plus sur la dimension politique du geste : "ne pas ratifier, c'est détricoter tous les efforts qui ont été faits en décembre 2015"

Mais l'entrée en vigueur de l'accord de Paris permettrait la mise en oeuvre des engagements pris lors de la COP21 comme la limitation du réchauffement climatique à 2 degrés d'ici 2100. Une première étape urgente, sachant que la Terre vit désormais "à crédit" écologiquement parlant : depuis le 8 août, les ressources produites par la Terre en 1 an ont déjà été épuisées. Le jour du dépassement ne cesse d'avancer d'année en année. L'ONG Global Footprint Network estime même qu'il pourrait avoir lieu le 28 juin à partir de l'année 2030.

Le jour du dépassement
Le jour du dépassement
- VisActu