Publicité

Coronavirus : les émissions des Chemins de la philosophie en lien avec la crise actuelle

Par
Jesus amongst the doctors of the Temple, 1542-1543, by Jacopo Robusti.
Jesus amongst the doctors of the Temple, 1542-1543, by Jacopo Robusti.
© Getty - DEA / G. DAGLI ORTI

Alors que chacun s'isole pour tenter d'échapper au coronavirus, les conditions de vie exceptionnelles auxquelles nous nous préparons nous amènent à nous questionner. Retrouvez les émissions des Chemins de la connaissance susceptibles de vous éclairer durant la crise actuelle.

Sommes-nous prêts pour la fin du monde ? Qu'est-ce que la contagion ? Suis-je en "bonne" santé ? Et surtout sommes-nous tous fous, comme se le demandait Erasme en son temps ? A l'heure d'une grande épidémie, chacun s'interroge et se questionne sur ce que nos réactions, face à un grand bouleversement, disent de chacun d'entre nous. 

Philosophie de l'épidémie 

L'épidémie n'est pas du côté de l'excès, mais de la transfiguration. Elle décompose les corps et les idées qui sont devant nous pour mieux faire apparaître ce qui était jusque-là, contenu à l'intérieur de frontières bien délimitées. 

Publicité

1. Un monde grippé : les enjeux anthropologiques de l'histoire des épidémies

A la panique qu'elle suscite, l'épidémie ajoute l'ironie de nous enlever la singularité de notre propre mort. Elle nous réduit à des numéros et nous fait courir le risque de n'être qu'une seule de ces milliers de victimes d'un fléau dont on méconnaît l'origine. Et de devenir un ennemi potentiel...

53 min

2.  La panique est-elle cinématographiquement transmissible ?

Le succès grandissant du cinéma d’horreur épidémique, de sa viralité, conduit à s’interroger sur les causes ou les raisons qui poussent les spectateurs à regarder ce genre de films. L’horreur est l’émotion qui saisit celui qui en vient à douter de lui-même, devant sa possible dissolution.

53 min

3. Les idées sont-elles contagieuses ?

Dans quelle mesure des idées peuvent-elles être "contagieuses" ? Avec le philosophe Dan Sperber, tentative de dresser un tableau épidémiologique des idées, mais aussi des représentations et des pratiques culturelles, du phénomène de la rumeur aux contes populaires en passant par le tabagisme.

53 min

4. La Peste de Camus, récit d’une épidémie littéraire

Gabriel García Márquez, Jose Saramago, Jean-Marie Le Clézio, André Brink ou Stewart O'Nan ne sont que quelques-uns des écrivains à avoir été fortement influencés par La Peste. Comment expliquer que le roman d'Albert Camus ait eu un retentissement si fort au sein de la littérature contemporaine ?

54 min

Les philosophes doivent-ils se faire médecin ? 

1. Montaigne : "Je ne me tourmente pas d'être sans médecin"

Qu'est-ce que la bonne santé ? Une obsession ou une norme ? Un fantasme ou un pré-requis ? Il paraît que la philosophie est la médecine de l'âme. Mais le philosophe n'est pourtant pas en reste devant les maux de son corps. Montaigne, victime de la gravelle, de calculs rénaux, encourage à accepter la part de vice et de maladie en soi, sans aucun déni. 

54 min

2. Nietzsche, qu'est-ce que la grande santé ?

Nietzsche dit qu'il n'y a pas de santé en soi. Mais cela signifie-t-il que chacun est à la fois malade et médecin ? Dans Le Gai Savoir (1882), Nietzsche propose une réflexion sur la santé, et plus particulièrement la santé de l'âme. Le philosophe fit de sa volonté de vivre, de sa bonne santé, sa propre philosophie.

53 min

Sommes-nous tous fous ? 

Notre monde manque-t-il de folie ? Et c'est Erasme qui nous en rappelle les vertus. Non pas de la démence, mais bien plutôt de "folie heureuse". Pensez : n'est-il pas plus agréable de vivre auprès d'un vieillard sans mémoire, qui ne regrette rien de la vie, plutôt qu'un vieillard riche d'expériences ?

49 min

Prêts pour la fin du monde ? 

Dernière question et non des moindres, sommes-nous prêts pour la fin du monde ? A l'heure de la crise écologique, maintenant doublée d'une crise sanitaire, nous interroge : l’imminence de la catastrophe serait-elle la meilleure invitation à l’action ? Pourtant, comment expliquer qu’à de rares exceptions près, en matière de lutte contre le réchauffement climatique, il ne se passe rien ? Aveuglement, impuissance ou jouissance de la destruction ?

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

58 min