Croisières maritimes : un essor sans limites ? - Conférence de l'université populaire 2016/2017

Publicité

Croisières maritimes : un essor sans limites ? - Conférence de l'université populaire 2016/2017

Par
Visuel - Conférence de l'université populaire 2016/2017
Visuel - Conférence de l'université populaire 2016/2017
- ULHN

Conférence de l'université populaire 2016/2017

Depuis la fin du XXe siècle, la croisière maritime a connu un essor fulgurant et des paquebots de plus en plus imposants ne cessent de sortir des chantiers navals. Plus de 120 paquebots font ainsi escale au Havre dans l’année – permettant aux Havrais de renouer avec l’époque pas si lointaine des transatlantiques – et le nombre total des croisiéristes est équivalent à la population de l’agglomération havraise. Lors de l’escale du Havre, une partie des passagers part en excursion (Honfleur, plages du débarquement, Mont Saint-Michel, Giverny, Paris…) tandis que d’autres préfèrent visiter le centre-ville classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Cette activité de loisir n’est pourtant pas sans paradoxes : l’intérêt des croisiéristes pour les côtes parcourues semble s’émousser au fur et à mesure que les paquebots se transforment en véritables parcs de loisirs flottants.

Jacques Charlier est professeur de géographie émérite à l’université catholique de Louvain-la-Neuve (Belgique). Il est spécialiste de la croisière maritime.

Publicité

Valérie Conan est directrice de la croisière à l’Office de Tourisme de l’Agglomération Havraise.

Bruno Lecoquierre est professeur de géographie à l’université du Havre, directeur du laboratoire IDEES-Le Havre (Cirtai), responsable d’un programme de recherche sur l’imaginaire et les pratiques des passagers de la croisière maritime.

Croisières maritimes : un essor sans limites ? - Conférence de l'université populaire 2016/2017

1h 56