Publicité

Croissance : la France et l'Allemagne dans le rouge

Par

Coup de frein dans la croissance pour la France et l'Allemagne. Le ministre des Finances, Michel Sapin, revoit à la baisse ses prévisions budgétaires pour 2014. L’Allemagne, elle, annonce un PIB en recul de 0,2% au deuxième trimestre.

croissance
croissance
© Reuters - Fabrizio Bensh

Un nouveau recul de l’investissement des entreprises (-0,8%), une contribution négative du commerce extérieur : des indicateurs en baisse qui mettent la France dans le rouge. Seule hausse : celle de la consommation des ménages (+0,5%) et la dépense publique (+0,5%) selon les chiffres de l'INSEE. Conséquence : le ministre des Finances Michel Sapin a ainsi revu à 0,5% la prévision de croissance officielle pour cette année et prévenu que le déficit public français dépasserait 4% du PIB, au lieu des 3,8% espérés.

Publicité

**En France, le decryptage de Laurent Watrin : **

Écouter

1 min

L'Allemagne, la locomotive économique de la zone euro, bascule, rattrappée par la crise. Son produit intérieur brut a reculé de 0,2% au deuxième trimestre. Une perte de vitesse qui s'explique essentiellement par la contribution "négative" du commerce extérieur et la baisse des investissements.

**A Berlin, les précisions de Pascal Thibault : **

Écouter

1 min

Face à cette situation, Michel Sapin explique dans une tribune publiée par Le Monde que l'Europe "doit agir fermement, clairement, en adaptant profondément ses décisions à la situation particulière et exceptionnelle que connaît notre continent. La France pèsera en ce sens ".

Dans ces circonstances, la commission européenne peut-elle satisfaire aux demandes françaises, qui consistent à ne plus avoir à respecter les 3 % du PIB ?

**A Bruxelles, éléments de réponses avec Johanna Ostein : **

Écouter

1 min

croissance
croissance
© Radio France