Publicité

David Bowie, espace public et Paul-Emile Victor: la Session de rattrapage

Par
David Bowie, une coquille Saint-Jacques et la tour Eiffel...
David Bowie, une coquille Saint-Jacques et la tour Eiffel...
- Maxppp, AFP, Erwan Amice

Sélection. Retrouvez chaque samedi la sélection hebdomadaire des programmes de France Culture à réécouter.

> Abonnez-vous gratuitement pour recevoir chaque semaine la Session de rattrapage par email

Bonjour à toutes et à tous,

Publicité

c'est en fanfare que France Culture a passé cette semaine : la Grande traversée a joué (à pleins tubes) du David Bowie, l'incomparable diversité des voix  était à l'honneur, un pianiste exceptionnel a parlé de son rôle, tandis que résonnait chaque jour la petite musique d'une jeunesse engagée... Des notes estivales faites pour rythmer vos journées. Bonnes écoutes ! Florent Latrive

LES SÉRIES D'ÉTÉ

David Bowie en concert en 1970.
David Bowie en concert en 1970.
© Maxppp - PHOTOSHOT

Ziggy jouait de la guitare. Embarquement pour un voyage électrique dans l'univers du mutant du rock, David Robert Jones alias David Bowie. De 1967 et ses premières apparitions dans des groupes de chevelus jusqu'aux années du "classicisme pop" et des stades remplis, l'homme aura changé de coiffure, de personnage, aspiré/inspiré toutes les modes. Et, surtout, il aura en permanence réinventé la musique: une Grande traversée érudite et jubilatoire nourrie d'extraits et de reprises inédites. (Grande traversée : David Bowie, 5x1h48)

**Le pouvoir en l'état. **Le pouvoir, ce "lieu vide" ou trop plein est au coeur des interrogations politiques actuelles. Où est le pouvoir?  Réponses avec les sociologues Bruno Latour, Nathalie Heinich et Luc Boltanski, l'anthropologue Alban Bensa et la juriste Karine Grévain-Lemercier, où il est question des pouvoirs officiels et officieux, du contre-pouvoir et de l'impuissance ou encore de la dualité de sa forme. (Forum le Monde-le Mans, 5x1h)

Classer la voix. Tantôt rauque ou sensible, susurrée ou puissante, d’une tessiture aiguë ou grave, la voix est le premier instrument de l’homme. Elle regorge de possibilités pour faire vibrer les cordes sensibles : du chant lyrique au heavy metal, la voix accompagne tous les genres musicaux, quand elle n’est pas elle-même instrument de musique, comme dans le beatbox ou le yodel. (Culture musique, 5x1h)

PENDANT QUE VOUS N'ÉCOUTIEZ PAS...

Paris
Paris
© AFP - Bertrand Guay

Espace public, entre démocratie et commun. Plages, places, rues, quartiers...au moment où l'impératif sécuritaire interroge les notions d'égalité et de liberté de circulation, retour sur l'espace public, organisé par l'Etat et habité par tout un chacun, secoué par les conflits et les ambitions démocratiques. (Du Grain à moudre, 44 min)

Le coeur des femmes. Entre le plus beau - les naissances - et le plus dur - les mutilations sexuelles, les violences faites aux femmes, la misère, etc., écoutez le Dr Ghada Hatem partager des années de gynécologie et d'obstétrique dans des secteurs parfois difficiles. Avec pour aboutissement l'ouverture d'une Maison des femmes à Saint-Denis pour écouter, prendre en charge… (Révolutions médicales, 55 min)

Pôle dense. Un grand émotif, Paul-Emile Victor, nous dit sa fille. Et surtout un formidable précurseur qui, en plus de tenter dès les années 1930 d’incroyables expéditions polaires, a su les faire connaître et les perfectionner. Le mot “kayak” ou “anorak” dans notre langue, c’est lui ! (Les Passeurs de science: les grandes expéditions scientifiques, 49 min)

LA CITATION

Cette semaine, écoutons le grand pianiste et pédagogue de son art Pierre-Laurent Aimard, qui met en lumière le statut particulier de passeur des interprètes. (Collège de France: 40 leçons inaugurales, 1h)

L'interprète a une position très singulière d’interface, entre l’univers secret de la création et celui, public, de l’échange social. Exerçant son regard critique sur l’état du monde musical, il est en mesure de donner le pouls de la création et de transmettre les transformations des cultures.

C'est la fin de cette session et la fin de la semaine, nous vous souhaitons un excellent week-end. Et pour terminer, en cohérence, sur une note musicale, goûtez-donc le "cri" étonnant de la coquille Saint-Jacques, le coquillage qui éternue (Pas si bêtes, 4 min). A la semaine prochaine !