Publicité

David Kessler, directeur de France Culture de 2005 à 2008, est mort

Par
David Kessler en janvier 2008
David Kessler en janvier 2008
© Getty - Franck Crusiaux / Gamma-Rapho

Le directeur d’Orange Content est décédé lundi 3 février à 60 ans à son domicile parisien, a annoncé sa famille à l’AFP. Haut-fonctionnaire, ancien conseiller à la présidence de la République, il dirigea notamment France Culture avant d'être chargé de la stratégie et des contenus de Radio France.

Normalien, agrégé de philosophie et énarque de la promotion "Liberté Egalité Fraternité", David Kessler était un homme de culture et d'influence. De livres et de cinéma avant tout mais aussi de télévision et de radio. Sa famille a communiqué à l'Agence France Presse sa mort ce lundi chez lui, à Paris, à 60 ans, pour une raison non précisée.

Conseiller auprès de Jospin, Delanoë puis Hollande

Grand lettré, figure active du judaïsme libéral français (il présida le Mouvement juif libéral de France entre 1990 et 1994), David Kessler a beaucoup entouré les politiques. A gauche, mais aussi apprécié à droite. De 1997 à 2001, celui qui fut déjà auparavant directeur général du CSA conseille pour la culture et la communication le Premier ministre socialiste Lionel Jospin. Il occupera la même fonction auprès du maire PS de Paris Bertrand Delanoë, puis du Président François Hollande. Avec deux années passées à l'Elysée.

Publicité

Conseiller d'Etat, il renforce sa connaissance du septième art à la tête du Centre national du cinéma (CNC) de 2001 à 2004, avant quantité de mandats dans des médias. "Une figurine de clown trône sur son bureau. Elle l'a accompagné partout." révèle Stratégies dans un portrait de 2011. "Ce serait peut-être ça, ma touche rock : cultiver la distance, l'ironie", confie alors celui qui explique aussi avoir eu pour élève dans ses cours de droit public un certain Matthieu Pigasse. Ce spécialiste de Spinoza qui avait commencé par enseigner la philosophie à Saint-Pol-sur-Ternoise (Pas-de-Calais). 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

"Une radio doit être à la fois une grande stabilité et en même temps un souci perpétuel de changement"

Passé rapidement au petit écran comme conseiller du PDG de France Télévisions, Marc Tessier, David Kessler succède le 1er septembre 2005 à Laure Adler. Il est nommé à la tête de France Culture par le pdg de l'époque Jean-Paul Cluzel.

Interrogé notamment par des auditeurs dans une émission de Jean Lebrun de 2006 où il est question entre autres de blog et de podcasting, il expliquera que l'"on doit avoir deux préoccupations" :

La première est que nos émissions soient repérables. Que les auditeurs puissent ce qu'il y a à un moment donné sur l'antenne. (...) Et il faut que France Culture reste absolument un espace de débat, un espace pluriel. C'est un point essentiel. Il y a une grande diversité. Je suis arrivé assez récemment donc je découvre aussi la radio et les visages derrière les voix que j'entendais. Et ce qui me frappe, c'est la grand diversité des gens qui font la radio. Mais il faut aussi une diversité des thèmes étudiés et une pluralité des approches. Il faut faire tenir toutes ces approches dans une grille très compacte. Et une radio doit être à la fois une grande stabilité et en même temps un souci perpétuel de changement.

David Kessler répond aux auditeurs de France Culture dans "Travaux publics", de Jean Lebrun, en janvier 2006

58 min

Et d'ajouter, à une question du producteur, que l'un des grands défis pour France Culture était "de ne pas simplement être tributaire des sujets extérieurs. Comment inventer ? Comment créer des formes radiophoniques ? On peut le faire par différentes manières, par le documentaire qui est extraordinairement singulier en radio, et on peut le faire dans la recherche d'angles différents.

© Radio France - Christophe Abramowitz

A son départ, en août 2008, "De longs applaudissements emplissent le studio 168 de France Culture. Il y a là l'ensemble du personnel de la chaîne. Les chargés de production, la rédaction, les administrateurs, les producteurs, les attachés d'émissions. Ensemble, chaleureusement, ils saluent le patron de France Culture" raconte Télérama. Malgré son court passage, David Kessler a marqué la station. Épaulé par Laurence Bloch, Pierre Chevalier (disparu récemment), Blandine Masson, Jean Lebrun, Marc Voinchet ou Marc Crépin. 

Sa voix, son rire, son élégance, sa bienveillance et ses traits d'esprits restent dans les mémoires.

Celui qui avait relevé le défi de succéder à Laure Adler, qui "remplissait son rôle à merveille" estimait Télérama, a notamment donné naissance au prix France Culture CINÉMA :

Après Radio France, où il réfléchira également à la stratégie des contenus, ce père de trois enfants dirigera notamment le magazine culturel les Inrockuptibles puis la version française du site d'informations Huffington Post. Le Monsieur cinéma d'Orange avait co-écrit un livre sur "Les institutions politiques françaises" et avait signé plusieurs rapports, notamment sur "l'oeuvre audiovisuelle", en 2002, et sur la radio numérique terrestre, en 2011 (sans viabilité économique à l'époque selon lui). 

"Je n’oublierai jamais, entre mille choses, qu’il a été le premier à croire et soutenir le Festival Solidays et l'association Solidarité Sida" rappelle aussi, parmi des dizaines d'hommages, Agathe Bousquet, la présidente de Publicis Groupe en France.

La directrice de France Culture, Sandrine Treiner, ainsi que la responsable des fictions de la station, Blandine Masson, et le matinalier de l'époque, Marc Voinchet, l'ont évoqué ce midi dans "La Grande table" d'Olivia Gesbert :

Hommages à la figure de David Kessler par Sandrine Treiner, Marc Voinchet et Blandine Masson. Dans "La Grande table" d'Olivia Gesbert

5 min

En savoir plus : Hommage à David Kessler
7 min

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

57 min