Publicité

De l'Allemagne vers la France… Les films d'exil des années 1930

Par
La bête humaine de Jean Renoir, 1938
La bête humaine de Jean Renoir, 1938
© Getty - Wikimedia Commons

L'avènement du nazisme conduit à l'exil de nombreux professionnels du cinéma venus d'Allemagne dans différents pays d'Europe. La France est le premier pays d'accueil et une cinquantaine de films d'exil y sont tournés entre 1933 et 1940.

L'avènement du nazisme conduit à l'exil de nombreux professionnels du cinéma venus d'Allemagne dans différents pays d'Europe. La France est le premier pays d'accueil et une cinquantaine de films d'exil y sont tournés entre 1933 et 1940. L'hypothèse avancée est que ces films ont pu constituer des lieux privilégiés pour la diffusion de pratiques spécifiques issues des studios de la Ufa dans la fabrique du film, et qu'ils ont sans doute aussi permis d'expérimenter de nouvelles modalités de collaboration transnationale entre professionnels du cinéma.

Vous savez, j’avais débuté avec Renoir et tout était très français et en quelque sorte équilibré. Là en revanche, c’était le début de l’influence des Allemands qui arrivaient en France : tout le monde était Allemand ! Propos de Laure Lourier recueillis à Hollywood en 1979

Publicité

De l'Allemagne vers la France… Les films d'exil des années 1930, un nouvel espace cinématographique européen, par Nedjma Moussaoui

1h 02

Une conférence enregistrée en septembre 2021, dans le cadre du colloque intitulé L'Europe du cinéma,sous la direction de Vincent Amiel, José Moure, Benjamin Thomas et David Vasse.

Nedjma Moussaoui, maîtresse de conférences en études cinématographiques et audiovisuelles à l'université Lumière Lyon 2,  membre du laboratoire Passages XX-XXI et du groupe de recherche Création collective au Cinéma. 

1h 25