Publicité

De Mitterrand à Macron : 30 ans de pyramide politique

Par
Les chefs d'Etat des pays du G7 invités à visiter la Pyramide du Louvre avec Pei, le 15/07/1989
Les chefs d'Etat des pays du G7 invités à visiter la Pyramide du Louvre avec Pei, le 15/07/1989
© Getty - Dirck Halstead/The LIFE Images Collection

Previously. Ecoutez Mitterrand vanter les grands travaux du Louvre et la pyramide commandée à l'architecte Pei. Ce 4 mars, voilà 30 ans tout juste que le président socialiste inaugurait au coeur du palais des rois de France cet ouvrage de verre et d'acier hautement controversé.

Il y a trente ans, François Mitterrand inaugurait la Pyramide du Louvre, le 4 mars 1988, au cœur de Paris. Les travaux ne sont toutefois pas encore totalement achevés, et une nouvelle inauguration aura lieu, avant l'ouverture au public, l'année suivante. L'édifice de 35,42 mètres de côté, avait pour but de rendre au Louvre de sa grandeur... et un peu de l'aisance qui lui manquait cruellement lorsque le projet avait émergé, peu après l'arrivée du président socialiste au pouvoir. "Un projet essentiel : que le Louvre et son environnement soit désormais reçus et admis par les Français comme très grand musée, comme un très beau musée et comme un musée commode", dit François Mitterrand ce 4 mars 1988, soulignant que la modernité de la pyramide serait "sans aucune contradiction avec l'histoire qui l'a précédée et qui nous entoure":

François Mitterrand inaugurant la Pyramide du Louvre le 4 mars 1988

1 min

La réalisation de l'ouvrage de verre avait été confiée à l'architecte sino-américain Yeoh Ming Pei par Mitterrand dès 1983. Lauréat du prix Pritzker cette année-là (l'équivalent du Nobel en architecture), Pei - qui a fêté ses 100 ans en 2017 - n'avait jamais réalisé le moindre projet en Europe à l'époque.

Publicité

Sous sa main, la pyramide deviendra en quelque sorte la partie émergée de l'iceberg des grands travaux du Louvre, amorcés à partir de 1982 par le gouvernement socialiste avec volontarisme. On le comprend parfaitement en découvrant cette archive de Michel Butel, qui avait glissé un micro à Marguerite Duras, lors de ses entretiens avec le Président Mitterrand entre 1985 et 1986.

En savoir plus : La Camarade
1h 48

Cet extrait précis est tiré d'un échange qui remonte à février 1986. La pyramide n'est pas encore sortie de terre, mais Mitterrand raconte à l'écrivaine le colossal projet archéologique qui a précédé les travaux sur le site du Louvre. Ecoutez-les deviser, tandis que l'homme politique et l'écrivaine se promènent, dans un salon de l'Elysée, parmi les maquettes des grands travaux portés par François Mitterrand. C'est Michel Butel qu'on entend lancer ce document sonore, les explications enthousiastes de François Mitterrand en fond sonore :

François Mitterrand et Marguerite Duras, le 4 février 1986, sur le chantier du Louvre et les grands travaux

4 min

1h 09

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Aux côtés du Président de la République, le jour de l'inauguration, François Léotard, ministre de la Culture. C'est l'époque de la cohabitation, qui a mené Jacques Chirac à Matignon. Au moment où le projet de pyramide se dessine, Chirac est encore Maire de Paris, adversaire politique principal de François Mitterrand. Pour autant, alors que la critique se déchaîne à grand renfort de polémiques et de pétitions depuis la présentation de la maquette de la pyramide, dénonçant une verrue moderne au milieu d'un sanctuaire, Jacques Chirac se démarque. Ecoutez l'ancien Maire de Paris défendre le projet le 30 avril 1985, alors que le Louvre est encore en pleins travaux :

Jacques Chirac sur le chantier de la Pyramide du Louvre, le 30/04/1985

55 sec

Le couple Macron au Louvre le soir de l'élection d'Emmanuel Macron, Président de la République, le 7/05/2017.
Le couple Macron au Louvre le soir de l'élection d'Emmanuel Macron, Président de la République, le 7/05/2017.
© Getty - Christophe Morin/Bloomberg

En 2017, le soir de son élection, c'est cette pyramide qu'Emmanuel Macron et ses conseillers éliront comme toile de fond de son discours de victoire. L'endroit passe pour moins connoté d'un point de vue partisan que la Concorde (Sarkozy, en 2007) ou la Bastille (François Hollande, en 2012) : il est devenu un emblème de la France à l'échelle internationale. En 1989, lors du sommet du G7 à Paris, c'est d'ailleurs sous la pyramide de verre que les sept chefs d'Etat des pays les plus riches de la planète ont été invités à dîner par François Mitterrand, qui entamait son deuxième septennat. Les archives du journal télévisé d'Antenne 2 en ont conservé une trace :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.