Publicité

Décès de l'anthropologue Françoise Héritier, l'amoureuse des "ailleurs"

Par
Portrait de l'anthropologue Françoise Héritier, décembre 2013
Portrait de l'anthropologue Françoise Héritier, décembre 2013
© AFP - Yannick Coupannec

Disparition. L'anthropologue Françoise Héritier vient de disparaître, à l'âge de 84 ans. Elle a notamment travaillé sur la domination masculine et la notion d'"universel féminin", qu'elle était venue évoquer récemment sur notre antenne.

Elle prônait la connaissance de l'humain pour changer la société. Françoise Héritier, née en 1933, vient de disparaître ce 15 novembre 2017, jour même de son anniversaire. Deuxième femme à devenir professeure au Collège de France dans le sillon de Jacqueline de Romilly, cette ethnologue africaniste, chercheuse au CNRS était devenue directrice de l'EHESS en 1980. Son champ de recherche portait notamment sur la domination masculine. Avec l'actualité de ces derniers jours, engendrée par l'affaire Harvey Weinstein, Françoise Héritier avait beaucoup été sollicitée par les médias. Elle était notamment passée sur France Culture, interviewée par Caroline Broué, affirmant : "Toutes les actions qui font avancer la cause des femmes sont bonnes à prendre."

28 min

Un peu plus tôt dans l'année, en février, elle avait livré un passionnant entretien au micro de Frédéric Worms, sur l"universel féminin". Elle y parlait de son goût pour "les ailleurs", de sa volonté de se dévouer "pour le fragile", et y affirmait notamment qu'un anthropologue n'était pas quelqu'un travaillant toute sa vie sur une seule idée, et cultivant un champ de vision étroit : 

Publicité

Un jour où je recevais une décoration [...] le président Sarkozy, qui disait un petit mot pour chacun des gratifiés, avait dit : "Françoise Héritier travaille sur les rapports  entre les sexes. J'aime les gens qui ont une idée et qui s'y consacrent toute leur vie." Il ne pouvait pas dire une chose plus étrangère à ma personnalité, plus à côté de ma façon de procéder. [...] L'anthropologie est une discipline incroyablement ouverte, et je suis toujours curieuse de tout. Quelques autres éléments comme le sentiment de l'injustice... et un goût pour ce que j'appelle "les ailleurs".

En%20savoir%20plus : Fran%C3%A7oise%20H%C3%A9ritier%20%3A%20l%E2%80%99universel%20f%C3%A9minin

Dans cette émission, elle affirmait fortement que l'"universalité dépend étroitement des différences culturelles", aboutissant à autant de "possibles intellectuels". Ce qui l'amenait à parler de la condition féminine, avec une certaine facétie :

Quand on s'intéresse aux raisons pour lesquelles un des possibles dans les différents domaines n'a pas été réalisé par une société quelconque, qu'est-ce qu'on trouve ? C'est que ça aurait permis une supériorité des femmes sur les hommes.