Publicité

Déconfinement masqué, sociabilité retrouvée, Proust et Jeanne Balibar : la Session de rattrapage

Par
La Session de rattrapage
La Session de rattrapage

Sélection. Retrouvez chaque samedi la sélection hebdomadaire des programmes de France Culture à réécouter.

Abonnez-vous à la Session de rattrapage pour la recevoir par mail chaque semaine.  

Bonjour à toutes et à tous !

Publicité

Voilà presque une semaine que le déconfinement progressif a commencé. Étrange sensation que cette semi-liberté, alors que peu de choses ont finalement changé. Mais pour tenter de comprendre ce que nous avons vécu et appréhender au mieux les jours à venir, vos émissions poursuivent leur retour sur France Culture. Le Temps du débat, avec le ministre de la Culture Franck Riester pour invité, se demande comment peut se réinventer la culture. Le Cours de l’histoire propose des sujets inédits, tout comme La Méthode scientifique qui s'interroge sur la future et très controversée application de suivi. Et vos nouveaux programmes initiés au début de la crise sanitaire, notamment Radiographie du Coronavirus, restent fidèles au poste. Avant de vous plonger dans notre sélection, voici pour finir quelques photographies du confinement analysées par deux sociologues de l'image, dont un magnifique regard entre une grand-mère et sa petite-fille. Bonnes écoutes ! Emilie Balla 

Faire face au virus

Société masquée ?
Société masquée ?

Relations virtuelles. Confinés pendant deux mois par mesure de protection, nous voilà à présent à moitié libres, mais nos relations sociales sont considérablement changées. À l'heure du semi-bilan, peut-on déjà tirer des enseignements de ce confinement imposé ? (L'Invité(e) des matins, 14 min)

À vos masques. Parmi les nouvelles normes de distanciations sociales, le port du masque devient obligatoire dans les transports, les magasins et parfois au travail. Quand on pense qu'il y a six mois encore, forces de l'ordre et gouvernement souhaitaient l'interdire dans l'espace public... (Le Temps du débat, 41 min) 

Le Monde d’après. Tournons-nous aujourd’hui vers le pays d’où tout est parti : la Chine. La perspective d’une hégémonie chinoise est-elle réaliste ? Le modèle économique et politique du pays est-il suffisamment résilient pour traverser sans heurt la période difficile qui s’annonce ? (Cultures Monde, 58 min)

Continuer à apprendre

Proust, l’infini depuis son lit
Proust, l’infini depuis son lit
© Getty - Crédits : Charlotte Mo

L'infini depuis son lit. Faisons un détour par la chambre de Marcel Proust, omniprésente dans La Recherche du temps perdu, lieu où l'auteur a mis ses souvenirs en mots. Entre ses quatre murs, la magie opère, l’alchimie se déploie et le réel se transforme pour mieux saisir ou créer à nouveau le paradis que l’on souhaiterait retrouver. (Les Chemins de la philosophie, 4 x 58 min)

Recherche vaccin désespérément. Après des mois de confinement, des semaines de ralentissement de l'activité à prévoir suite à la nécessité de prolonger la distanciation physique, quelles seront les séquelles pour la recherche ? Des scientifiques nous aident à comprendre comment cette crise inédite continue à modifier leur façon de travailler. (La Méthode scientifique, 58 min)

Philosophes emprisonnés. Cette série explore la figure du philosophe privé de liberté à travers les destinées de femmes et d'hommes pour qui vie et engagement dans la pensée ont été indissociables, et qui l’ont payé de leur vies. Avec comme point de départ Socrate, qui incarne le "courage de la vérité" selon Michel Foucault. (La Série Documentaire, 4 x 55 min)

Au coin de l'enceinte

Jeanne Balibar, Festival de cannes 2017
Jeanne Balibar, Festival de cannes 2017
© AFP - Crédits : Alberto Pizzoli

Regard d'écrivains. Toute la semaine, on a donné la parole à de grands écrivains sur le thème de l'incertitude. Premier épisode à distance avec Javier Cercas, dans lequel l'auteur nous livre son point de vue sur la crise du Covid-19 et ses similitudes avec la grippe espagnole il y a plus d'un siècle. (La Grande table, 29 min x 5) 

"Vive le cinéma". Le mois de mai est celui du cinéma à Cannes, mais cette année stars et photographes ne fouleront pas le tapis rouge comme de coutume. France Culture propose néanmoins pendant 10 jours une programmation spéciale 7e art. Avec par exemple un entretien avec l'actrice Jeanne Balibar, en première ligne pour sauver la culture. (Par les temps qui courent, 58 min)

Tête-à-tête avec soi-même. Plus que jamais d'actualité, Stefan Zweig propose dans Le Joueur d'échecs une allégorie du confinement que nous venons de vivre. Écrite alors qu'il partait pour le Brésil, l'auteur crée ici une intrigue en huis-clos, où l’un des personnages en vient à jouer aux échecs contre lui-même. Le confinement aura sans doute, lui aussi, eu la vertu de stimuler nos imaginations. (Culture Maison)

La citation

Sonia Wieder-Atherton
Sonia Wieder-Atherton
- Crédits : © Hiroyuki Ito

Cette semaine, la citation nous vient de la violoncelliste Sonia Wieder-Atherton, lauréate du concours de violoncelle Rostropovitch. Elle avait accompagné en musique, le 1er juillet 2018, la cérémonie d'entrée au Panthéon de Simone Veil et de son mari Antoine. Dans son entretien avec Arnaud Laporte, elle "imagine, pour nous, la culture de demain" avec une pointe d'optimisme :  

On entend beaucoup "est-ce que les choses vont changer ?". Ça, je ne sais pas. Mais ce que je sens, c'est que notre groupe, notre meute, aura peut-être grandi et c'est ça qu'il faut, qu'on soit plus nombreux face à un certain cynisme qui envahit les moments de basculement. Nous sommes dans le clair-obscur d'un basculement.

Avant de nous quitter, jetons un œil à une expression qui a refait surface, “le travail domestique”. Tâches ménagères, repas et devoirs des enfants, ont été effectués à 70% par les femmes pendant ce confinement, accentuant davantage encore les inégalités au sein des couples. À la semaine prochaine !

Emilie Balla