Denis Podalydès interprète "Le Savon" de Francis Ponge #CulturePrime

Publicité

Denis Podalydès interprète "Le Savon" de Francis Ponge

Par

"L'eau, l'air et le savon se chevauchent, jouent à saute-mouton, forment des combinaisons moins physiques que chimiques, gymnastiques, acrobatiques, rhétoriques ?" Denis Podalydès nous fait la lecture du "Savon" de Francis Ponge.

Le comédien et metteur en scène Denis Podalydès interprète, depuis son salon, un texte du poète Francis Ponge (1899-1988), Le Savon (Gallimard, 1967). Loin de tout sentimentalisme, Ponge construit dans ses textes des "définitions-descriptions" d'objets familiers qui nous entourent, comme la cigarette, la bougie ou l'orange.

Il consacre au savon une des ses dernières oeuvres, parue en 1967, intitulée "Le Savon". 

Publicité

En voici quelques extraits : 

Le savon a beaucoup à dire. Qu'il le dise avec volubilité, enthousiasme. Quand il a fini de le dire, il n'existe plus. Une sorte de pierre mais qui ne se laisse pas rouler par nature : elle vous glisse entre les doigts et fond à vue d’œil plutôt que d'être roulée par les eaux. 

Il n'est dans la nature, rien de comparable au savon. Point de galet -palet- et de pierre aussi glissante, dont la réaction entre vos doigts, si vous avez réussi à l'y maintenir en l'agaçant avec la dose d'eau convenable, soit une bave aussi volumineuse et nacrée, consiste en tant de grappes de pléthoriques bulles.

À lire : Denis Podalydès lit "Malone meurt" de Samuel Beckett

À lire : Francis Ponge lit "Le pain" et "La pomme de terre"

En savoir plus : Francis Ponge est mort il y a 30 ans

À lire : À l'origine du savon, du mouchoir et de la lessive : 3 alliés de l'hygiène