Podalydès lit Beckett #CulturePrime

Publicité

Denis Podalydès lit "Malone meurt" de Samuel Beckett

Par

Parce que "ça fait du bien par ces temps", le comédien Denis Podalydès interprète un extrait d'un texte de Samuel Beckett, "Malone meurt", publié en 1951 aux éditions de Minuit.

Un pas de plus dans la déchéance de l'humanité : après L'Innomable et Molloy, le roman Malone meurt de Samuel Beckett est publié en 1951 aux éditions de Minuit. Malone, grabataire dépendant, écrit dans son journal des bribes de pensées en attenant sa fin, en imaginant la mise en scène d'une sortie réussie.

Par ces temps de pandémie, alors que la mort est omniprésente, le comédien et metteur en scène Denis Podalydès lit un extrait de cette oeuvre, depuis son salon, où il est confiné.  En voici quelques extraits : 

Publicité

Il importe seulement de faire attention aux sursauts. Du reste je sursaute moins depuis que je suis ici. J'ai encore évidemment des mouvements d'impatience de temps en temps. C'est d'eux que je dois me défendre à présent pendant quinze jours, trois semaines. Sans rien n’exagérer bien sûr, en pleurant et en riant tranquillement, sans m'exalter. Samuel Beckett

Je ne répondrai plus aux questions, j'essaierai aussi de ne plus m'en poser. On va pouvoir m'enterrer, on ne me verra plus à la surface. D'ici là, je vais me raconter des histoires si je peux. Ce ne sera pas le même genre d'histoires qu'autrefois, c'est tout. Ce seront des histoires ni belles ni vilaines, calmes. Il n y' aura plus en elles ni laideur, ni beauté, ni fièvre, elles seront presque sans vie comme l'artiste. Samuel Beckett

À lire : Denis Podalydès interprète "Le Savon" de Francis Ponge

En savoir plus : Beckett, comment c'est

En savoir plus : Cap sur Beckett